feminines / Euro 2013

L'heure de Le Sommer

Publié le 21 juillet 2013 à 10:00 par OT

Eugénie Le Sommer réalise un excellent début d'Euro avec les Bleues. Entretien avec l'attaquante de l'OL avant le quart de finale face au Danemark (20h45).

Eugénie, comment évalues-tu le début de compétition des Bleues ?
"Trois victoires en trois matches et neuf points, on ne pouvait rêver mieux !  On a réussi notre entrée face à la Russie (3-1) et on sait qu’il est toujours important de bien débuter. Même si l’adversaire était à notre portée, on a tout de suite réussi à produire du jeu alors que l’on n’était pas encore à 100% physiquement. Ensuite, on est montées en puissance au fil des matches. L’Espagne nous a posé quelques problèmes mais on n’a pas eu à puiser dans nos réserves pour passer cette phase de poule."

Que sais-tu sur votre prochain adversaire, le Danemark ?
"On a eu l’occasion de voir leur premier match contre la Suède (1-1), et on a été étonnées par leur niveau de jeu. On s’attendait à une équipe physique et à du jeu long, elles ont été très bonnes dans le jeu grâce à quelques joueuses très techniques. Après, je pensais qu’elles feraient mieux face à l’Italie (1-2) et à la Finlande (1-1). Il faudra se méfier de cet adversaire même si leur jeu peut nous convenir. En tout cas, j’ai hâte d’y être !"

D’autant plus que tu es en forme depuis le début de la compétition…
"Oui, j’ai eu la chance d’être titulaire lors du premier match face à la Russie, cela m’a permis de bien rentrer dans la compétition, de montrer mes qualités. J’avais vraiment envie de m’imposer dans cette équipe. J’ai un peu plus d’expérience que lors des dernières compétitions internationales, c’est le moment pour moi. Après, on a un groupe de qualité et je respecte les choix de l’entraîneur. Il faut continuer comme ça, ne rien lâcher."

Que penses-tu du niveau de cet Euro suédois ?
"Certains résultats sont surprenants, comme l’Allemagne accrochée par les Pays-Bas (0-0) puis battue par la Norvège (1-0), ou l’Angleterre éliminée alors qu’elle faisait partie des favorites. Il y a quelques surprises, cela prouve que le niveau s’est resserré. On est la seule nation à avoir réalisé un parcours parfait pour l’instant, cela nous donne un petit ascendant psychologique. Mais les matches à élimination directs arrivent et on sait que l’Allemagne et la Suède seront bien présentes."

L’ambiance est-elle bonne dans les stades et autour de la compétition ?
"Oui, c’est très sympa même si c’est difficile de faire mieux que la Coupe du Monde en Allemagne et les JO de Londres. Les stades ne sont pas toujours remplis mais on sent de l’engouement quand on se promène en ville. On croise beaucoup de supporters français qui sont venus en Suède pour nous suivre, c’est un peu nouveau."


1/4 DE FINALE
Dim 21 (15h00)
: SUEDE - Islande : 0-4
Dim 21 (18h00)
: Allemagne - Italie : 1-0
Lun 22 (18h00)
: Norvège - Espagne
Lun 22 (20h45) : FRANCE - Danemark

1/2 FINALES
Mer 24 : SUEDE - Allemagne
Jeu 25
: Norvège - Espagne / FRANCE - Danemark

FINALE
Dim 28

Sur le même thème