masculins / Lille 4 - OL 0

Lille par K.O

Publié le 06 mai 2006 à 22:15 par SR

Plus que 2 journées avant les départs en vacances pour certains pendant que d’autres enregistreront l’Allemagne comme destination estivale. Alors que champions, dauphin et reléguable sont connus, le dernier enjeu restait la 3ème place sur le podium, disputé par Lille, OM, Rennes et Lens.

Des destins scellés, d’autres à deux doigts de l’être comme le soulignait les t-shirts lillois en début de rencontre : « Lille-Lyon, j’y étais pour l’Europe ». On devinait immédiatement que la première équipe à faire tomber l’OL cette saison comptait sur le l’absence d’enjeu lyonnais pour se défaire des Marseillais, remis sur pied et revenus à leur hauteur au classement.
« Impliquer tout le groupe dans le championnat », c’est-ce que traduit l’équipe de départ new-look alignée par Gérard Houllier qui enregistre 8 changements par rapport au 11 joueurs ayant démarré le derby la semaine dernière. Ainsi, Coupet restait pour la première fois de la saison sur le banc pendant que Juninho, Diarra, Tiago, Cris et Caçapa se reposaient entre Rhône et Saône.
Des changements sont également à signalé du côté du LOSC. Toujours frappé par une pluie de (Tavlaridis, Debuchy, Dumont, Touré, Pichon) à laquelle s’ajoute deux suspendus (Fauvergue, Mirallas), Claude Puel reconduisait à deux exceptions près l’équipe défaite chez le voisin lensois la semaine dernière (4-2). Cabaye succédait à Lichtsteiner ; Schmitz à Tavlaridis. Pour conserver une troisième place et un billet Européen, Odemwingie se chargeait d’apporter le danger d’un côté, Ben Arfa répondait pour les Olympiens.

Il fallait un Vercoutre aux aguets pour sortir chiper le ballon dans les pieds du jeune attaquant nigérian dès la 5ème minute de jeu. Les mêmes acteurs se retrouvaient pour deux nouveaux duels aux 24ème et 28ème minute de jeu. Vercoutre reprenait l’ascendant coup sur coup sur un adversaire de plus en plus dangereux.
De l’autre côté du terrain, la panthère noire Sylva imitait impeccablement son homologue lyonnais devant les offensives amorcées par le jeune Ben Arfa. Il captait brillamment la tête de Monsoreau sur un coup franc d’Hatem (15’) ; Coupait les intentions du jeune international qui filait dans la surface (26’) ; et quand il ne surgissait pas, la frappe de Malouda, servit par Ben Arfa côté gauche, ne trouvait pas le cadre (30’).

La demi-heure de jeu passé, les contre-attaques employées par les Dogues allaient s’avérer cruel pour les 1200 supporters lyonnais. Un une-deux entre Bodmer et Dernis envoyait ce dernier dans le dos de la défense rhodanienne. Le premier duel entre les amis Dogue et Gone tournait à l’avantage du milieu de terrain lillois, qui ouvrait la marque après 34 minutes d’avertissement local, devant son copain Vercoutre.
Odemwingie manquait de doubler la mise lorsqu’il croisait trop sa frappe devant le but lyonnais. Un nouveau coup franc de Pedretti apportait le danger devant la cage de Sylva, sauvé par son montant sur une tête presque victorieuse de Fred (43’). Dans la foulée, Abidal allumait un pétard à quelques centimètres de la transversale lilloise.

Odemwingie devait attendre la seconde mi-temps pour trouver son heure et inscrire ses 13ème et 14ème but de la saison. Sur un contre rondement mené, l’attaquant lillois filait seul au but et ajustait Rémy d’un petit lobe (49’). Une poignée de seconde plus tard, il corsait encore l’addition sur un service de Bordmer et soignait un peu plus le goal average lillois (51’). Gérard Houllier procédait à ses 3 changements. Govou, Abidal et Fred cédaient ainsi leur place à Wiltord, Diatta et Carew (70’).
Vercoutre sortait des 2 poings et d’un splendide plongeon un coup de boule de Makoun à bout portant. Mais l’addition devenait vraiment salée quand Jean II Makoun revenait à la charge en se la jouant solo avant de croiser dans le petit filet (85’).

Au coup de sifflet final donné par Mr Ledentu, les lillois avait un pied sur le podium, synonyme de tour préliminaire de Champions League. En s’imposant sur les Gones (4-0), le LOSC profitait des nuls concédés par Marseille, Rennes et Lens pour conforter leur 3ème place.
Sur le même thème