masculins / Anderlecht - OL

Lloris : « finir le travail »

Publié le 25 août 2009 à 16:18 par R.B

Quelques heures avant le match retour face à Anderlecht, à l’hôtel des joueurs en plein centre de Bruxelles, rencontre avec le gardien international de l’OL… Une rencontre plus complète à retrouver aussi mardi soir dans les coulisses de l’Europe animées par Barth…

C’est toujours un moment particulièrement agréable que de converser en tête à tête avec Hugo, futur roi de France incontestable, on lui souhaite, des gardiens. Ce jeune homme a l’art de bien dire les choses. Ses propos traduisent aussi sa juste ambition de réussir dans son métier. « A un moment donné, je me suis demandé si j’allais poursuivre ma carrière ou l’arrêter pour poursuivre mes études. J’ai choisi de continuer dans le football et je ne le regrette pas. Je sais où je veux aller. Et tant que je ne serais pas arriver, pas question de me relâcher…. ». Hugo est heureux. Il apprécie ce début de saison malgré les imperfections constatées. « Les 20 premières minutes à Auxerre ont été catastrophiques… mais après nous avons montré nos qualités. Quand on joue, c’est impressionnant… ».

Un début de saison où il est très sollicité. «C’est vrai. Mais je participe comme le reste du groupe. La saison dernière, j’avais été frustré car je n’avais pas beaucoup de travail et je prenais des buts ». Alors cet OL peut-il être ambitieux ? « Oui. Il y a une vraie force collective. Et puis, nous ne sommes pas exposés autant que par le passé. Ce n’est pas plus mal d’avancer un peu masqués ».

Hugo de plus en plus expérimenté sur toutes les scènes. «J’ai découvert la Ligue des Champions la saison dernière; j'ai appris. Tout va plus vite qu’en championnat. Et puis, il y a encore le niveau au dessus avec l’Equipe de France lors des matchs officiels. » Un match européen qui l’a marqué ? «Difficile de répondre à cette question. Le match aller contre Barcelone pour différentes raisons… ou encore le match face à Anderlecht ». Alors cette qualification, elle est dans la poche ? « Non. Il faut finir le travail. Anderlecht aura envie de prendre sa revanche. Il faudra se montrer attentif, sérieux. » Hugo ajoute: « J’ai envie d’aller chercher tous les ballons dans ma surface. Mais pas question de prendre des risques inconsidérés ; pas question de mettre le groupe en danger…"

[IMG43579#L]Finir proprement le travail grâce à ce nouveau collectif qu’il apprécie déjà. « Je suis optimiste… Quand tu vois par exemple le travail de Lisandro ou encore celui de « Bafé... Et dire que certains trouvent que notre groupe manque de gabarits. Moi, je réponds que nous avons les bons gabarits aux bons postes… Regarde Barcelone...».

Un ballon imaginaire traverse la conversation, un ballon a capter lors du match à disputer ce mardi. « Si « Juni » était encore avec nous, il se régalerait sur toutes ses frappes. Ces ballons sont tellement légers qu’ils sont difficiles à négocier pour un gardien… ». Lui, il reconnait que certains matchs, il sent qu'il est invincible. "Ce n'est pas prévisible et cela arrive alors que l'on pensait le contraire... Cela dépend parfois du premier arrêt".Pas question pour autant de prendre la grosse tête. Juste la récompense du travail au quotidien; un travail à répéter pour de ne pas avoir de limites.
Sur le même thème