masculins / OL 5 - Strasbourg 0

L'OL a déroulé

Publié le 02 décembre 2007 à 23:15 par BV

Surfant sur la vague de leur rencontre de mardi face à Barcelone, les Lyonnais ont retrouvé leur pré carré national avec réussite.

Une semaine après leur victoire au Stade de la Route de Lorient face à Rennes (2 – 0), ils ont remis ça face à Strasbourg. Résultat : le dauphin Nancéien est désormais relégué à 6 points (avec un match en retard). L’honorifique titre de champion d’automne leur tend les bras mais leurs préoccupations sont ailleurs.

Autre bonne nouvelle : ils ont marqué pour la onzième rencontre consécutive. Dans la perspective d’un déplacement à Glasgow (le 12 décembre), qui est dans toutes les têtes et où il faudra inscrire un but de plus que les Rangers, et même si la défense écossaise devrait offrir plus de résistance que son homologue alsacienne, c’est de bon augure. S’ils avaient voulu se donner de l’air, histoire de se consacrer pleinement et l’esprit libéré à leur rendez-vous européen, ils n’auraient pas pu mieux s’y prendre.

L’intensité de la Champions League ne devait d’ailleurs pas être totalement évacuée en début de rencontre car c’est un modèle de démarrage qu’ont réalisé les Lyonnais : deux buts inscrits en 5 minutes et l’affaire était entendue. Après qu’Hatem Ben Arfa eut buté sur le gardien alsacien (19e), c’est Kim Källström qui, au terme d’un mouvement entre Juninho, Govou et Benzema, trompait Cassard d’un astucieux extérieur du pied (13e). C’est ensuite Juninho qui marquait pour le sixième match consécutif, sur un coup franc à 25 mètres obtenu par Sidney Govou (19e). Le Brésilien avait auparavant déjà eu l’occasion de se régler (9e). Toujours sur coup franc, il força ensuite Cassard à repousser le ballon sur son poteau (33e) puis au dessus de sa transversale (62e).

La suite fut à sens unique. Profitant d’un décalage de Kim Källström, Karim Benzema inscrivit son douzième but de la saison (65e). Après avoir perdu un duel avec Cassard (72e), Milan Baros décala d'une talonnade François Clerc, permettant au latéral gauche olympien de marquer son premier but en Ligue 1 (77e). Paisley crocheta ensuite Govou dans la surface, offrant à Kim Källström sur pénalty l’occasion d'inscrire un doublé (81e). Dans les arrêts de jeu, Cassard priva Sidney Govou d’un but pourtant mérité (90e).

5 – 0, c’est dur pour une équipe strasbourgeoise dont le principal tort fut d’attendre que l’OL ait pris une avance rédhibitoire pour commencer à se porter vers l’avant. Les Alsaciens patientèrent jusqu’à la 21e minute pour tirer pour la première fois de la rencontre ; la messe était déjà dite, l’OL menait déjà 2 buts à 0. La frappe de Mouloungi s’enfuit très largement à gauche du but gardé par Vercoutre (21e). Puis Gameiro ne put reprendre le centre de Johansen (28e). En seconde période, Cohade puis Johansen n’attrapèrent pas le cadre (54e et 55e). Le reste fut l’œuvre de Rémy Vercoutre. Déjà très en vue contre Barcelone, le portier lyonnais récidiva, repoussant des jambes la tentative de Rodrigo (61e) puis claquant magnifiquement la frappe lointaine et puissante de Johansen (63e). Il capta enfin l’ultime tir du milieu de terrain alsacien (86e).

5 jours après le match nul obtenu face à Barcelone (2 - 2), les Lyonnais ont renoué avec le succès, une performance qu’ils n’avaient plus connue à Gerland en Ligue 1 depuis un mois. Petit à petit, l’horizon se dégage en championnat. Reste à exporter cette réussite sur la scène continentale et le bonheur sera total.
Sur le même thème