masculins / Liverpool - OL 1-2

L'OL a fait un grand pas

Publié le 20 octobre 2009 à 22:41 par AG

Menés au score et handicapés pas la sortie de Cris, les olympiens sont restés solidaires et l'ont l'emporté 2 buts à 1 grâce notamment à un coaching gagnant de Claude Puel. Avec 9 points au compteur, les huitième de finale semblent se profiler pour les Lyonnais.


[IMG50014#C] Dès les première minute, les Reds se portèrent vers l’offensive avec une bonne frappe de Steven Gerrard dévié en corner (3e). Peu à peu les olympiens s’installèrent dans le camp de Liverpool et Jérémy voyait le cadre se dérober sur une frappe du gauche de plus de 30 mètres. Dans la foulée, Lisandro était à la reception d’un superbe centre de Cissokho et trouvait Pepe Reina sur la trajectoire de la reprise de la tête (10e). Kim Källström s’essayait à la reprise de volée. Le geste fut beau mais la tentative ne mit pas en danger le portier des Reds (18e). Les Lyonnais avaient bien réussi leur entame de match. A la 25ème minute, Rafa Benitez fut forcé de remplacer Steven Gerrard, loin d’être à cent pour cent, par Fabio Aurelio. Sur une contre-attaque menée par Kuyt, Cris glissa et reçu le genou du néerlandais en pleine tête. Sonné, le Brésilien mit quelques minutes pour retrouver ses esprits (35 e). Alors que les olympiens sont a dix sur la pelouse, Liverpool se créa une énorme occasion par Kuyt puis N’Gog. Makoun puis Lloris sauvèrent leur camp avec brio. A nouveau sur contre-attaque, Aurelio centra fort devant le but et Benayoun profita du cafouillage pour placer le ballon hors de portée de Lloris (42e). Les Reds menaient un but à zéro et ce n’était que le premier coup dur pour les olympiens. Le second fut la sortie de Cris sur la civière, non remis du coup reçu sur son crâne chauve. Ce fut le jeune Max Gonalons qui entra en jeu en défense centrale. Sur un centre venu de la droite, Hugo Lloris réussi à maintenir l’OL dans le match grâce à un arrêt d’anthologie sur une tête d’Aurelio. Sonné les olympiens termineront péniblement la seconde période.

A la reprise, les joueurs de Claude Puel mirent tout en œuvre afin d’égaliser. L’arbitre espagnol oublia malheureusement une main dans la surface sur un contrôle de Lisandro et dans la foulée Antho Réveillère frappait au-dessus du cadre (50e). Les Lyonnais poussaient de plus en plus et les corners se multipliaient. Sur l’un d’entre eux, Toulalan puis Makoun se heurtèrent à Pepe Reina mais le jeune Max Gonalons avait suivi au cœur des 6 mètres pour propulser le ballon dans les filets d’une tête plongeante (72e). Ce fut l’explosion de joie dans le camp lyonnais ! L’intensité de la rencontre ne tomba pas bien au contraire. Lisandro Lopez laissa sa place à Chelito Delgado (86e). C’est justement le petit Argentin qui délivra l’OL sur une action splendide initiée par Miré Pjanic puis Sid Govou. Il manqua quelques centimètres à Bafé Gomis mais pas à Chelito qui inscrit le but du 2-1 (91e). Les joueurs de Claude Puel ont tenu bons et les 2 600 supporters Lyonnais présents à Gerland explosèrent de oie au coup de sifflet final.
[IMG50014#C]
Photos

Liverpool - OL

10 photos

Sur le même thème