masculins / OL 0 - Arsenal Ladies 0

L'OL a tenu tête

Publié le 14 novembre 2007 à 21:41 par SR

Face à celles qui ont tout raflé la saison dernière (4 titres), l’OL Féminin a tenu tête et conserve ses chances de qualification indemnes.

Pour ce quart de finale de Champions League, les Lyonnaises arboraient la couleur noire, synonyme de Champions League entre Rhône et Saône dans une enceinte de Gerland garnit de plus de 7000 fidèles. Ce fut « une belle surprise » selon l’entraîneur Farid Benstiti, « encourageant » dixit la capitaine Sonia Bompastor au terme d’une rencontre éprouvante… voire stressante.
Eprouvante bien sur car l’OL avait attaqué la rencontre tambour battant, faisant preuve de technique et de sang froid face à la puissance des « Gunners » au féminin. Les filles de Farid Benstiti ne tardaient pas à prendre la garde du ballon, sans pour autant inquiéter Byrne, faute de justesse et de lucidité dans les dernières passes, les derniers gestes, les derniers mètres. En face, Kelly Smith et Sanderson n’avaient pas beaucoup de ballon à négocier, elles. Les contres Anglais étant la plupart du temps stoppés net par Cruz et Simone qui faisaient barrage devant la défense lyonnaise.

Pourtant, la plus belle occasion de cette première période était à l’actif de Sanderson qui reprenait à bout portant un corner de Yankey. Le but était ouvert mais les Lyonnaises pouvaient compter sur le bon retour de Sonia Bombastor qui évitait le pire en sortant le cuir devant sa ligne de but (20’). Par la suite, Mainguy repoussait des 2 poings le coup franc de Smith (30’), Hoda était trop courte pour couper la trajectoire du centre de Thomis (37’), Smith, encore, était à la réception du centre de Yankey mais la tête de l’attaquante internationale Anglaise ne trouvait pas le cadre (43’).
[IMG42619#R]Enfin, avant de rejoindre les vestiaires, une position de hors-jeu empêchait les Anglaises de prendre l’avantage… sans regret puisque le cuir venait échouer sur la transversale locale.
Stressante ? Cette rencontre le fut en seconde période puisqu’à plusieurs reprises, on sentait les Lyonnaises capable de faire la différence, en vain. Camille Abily faisait son apparition à l’heure de jeu, offrant son premier ballon à Katia aux 5 mètres 50. L’internationale Brésilienne ne parvenait pas à croiser sa frappe et n’inquiétait aucunement Byrne, de plus en plus sollicité en cette seconde période. Coup sur coup, Sonia Bompastor et Laura Georges prenaient un carton jaune pour avoir coupé court aux assauts de Kelly Smith. La 5ème joueuse mondiale n’était pas loin de se faire justice elle-même mais son coup franc rasait le mauvais côté du poteau.

Apportant sang neuf et technicité aux abords de la surface adverse, Camille Abily et Louisa Necib, en numéro 10, emballaient la rencontre en leur faveur : Necib tirait au dessus (85’) ; Lattaf faisait de même sous la pression de White (89’) ; Simone prenait sa chance des 35 mètres mais Byrne veillait au grain (90 + 1). C’est par les côtés et les centres que les Lyonnaises se sont montrées le plus dangereuses, profitant de la largeur du terrain pour trouver des espaces, sans pour autant parvenir à ouvrir la marque. Le tableau d’affichage est donc resté nul et vierge, laissant intacte les chances de qualification des Lyonnaises qui se déplaceront à Londres mercredi prochain.


Sonia Bompastor (capitaine) : « Il y a eu beaucoup d’engagement dans cette rencontre mais on s’y attendait. Elles ne sont pas championnes d’Europe pour rien. Cela nous change du championnat, c’est un tout autre niveau. Ce fut difficile pour nous en 1ère mi-temps mais nous avons bien répondu en seconde période. La qualification reste possible la semaine prochaine, on a joué collectif, solide défensivement, il faudra reproduire une prestation comme celle là…Et surtout marquer là bas.

Farid Benstiti (Entraîneur) : Les supporters sont venus nombreux, ce fut une belle surprise. Notre équipe a fait honneur au football ce soir. On aurait mérité de l’emporter sur la seconde période mais Arsenal aurait pu prendre l’avantage en première. On va aller chercher la qualification là-bas, cela s’avérera plus facile.