masculins / OL 1 - Lille 1

L'OL arrache un point

Publié le 23 septembre 2007 à 23:04 par BV

Quatre jours après leur déroute à Barcelone (0 – 3), et menés rapidement après l'ouverture du score de Bastos, les Lyonnais ont fait montre d'une belle capacité de réaction en seconde période pour arracher un match nul (1 - 1).

Ce partage des points les éjecte du podium de la L1; ils perdent deux places au classement et laissent s’échapper les Nancéens qui les devancent désormais de 3 points. Alors certes, le bilan comptable est mauvais mais les champions de France, certainement encore touchés par leur récent échec catalan, peuvent se féliciter d'avoir trouvé les ressources suffisantes pour revenir au score.

En se prolongeant, toute série se rapproche inexorablement de son terme. Les hommes d’Alain Perrin restaient sur quatre succès de rang. La venue du LOSC entre Rhône et Saône a interrompu leur dynamique de victoires et confirmé la difficulté de mener de front deux compétitions aussi exigeantes que la Ligue des Champions et le championnat de France. Battus en milieu de semaine à Barcelone, ils se devaient de ne pas rater leur retour sur la scène hexagonale, histoire de préparer au milieu un début de printemps déjà décisif pour leur avenir national et européen.

La règle est bien connue : qu’il s’agisse d’équitation, de cyclisme ou même de football, après toute chute, il faut vite se remettre en selle. Alain Perrin avait donc décidé d’aligner dès le coup d’envoi face au LOSC huit des onze Lyonnais titulaires sur la pelouse du Camp Nou, seuls Cleber Anderson dans l’axe de la défense, Fabio Grosso à gauche, et Kader Keita sur le côté droit de l’attaque reléguaient Réveillère, Belhadj et Källström sur le banc.

Le début de rencontre permit à Bodmer et Keita de se rappeler au bon souvenir de leurs anciens coéquipiers. Au terme d’un beau mouvement collectif, le premier força Tony Sylva à une parade en deux temps (3e). Le numéro 5 olympien qui retrouvait pour la toute première fois de la saison le poste de milieu de terrain inquiéta à nouveau le portier sénégalais sans plus de réussite (13e) et Kader Keita dévissa (16e).
Sans parvenir à imprimer leur rythme à la rencontre, Juninho et les siens s’exposaient aux contres lillois. A 20 mètres, Obraniak n’attrapa pas le cadre (7e). Sur un corner dégagé de la tête par François Clerc, Michel Bastos d’une frappe surpuissante trompa Rémy Vercoutre sur sa droite (18e).

Mis en confiance par leur ouverture du score, les Lillois s’enhardirent. Le Brésilien s’essaya à nouveau dans l’exercice des tirs lointains (32e) et Obraniak vit sa tentative frôler le poteau droit de Vercoutre (33e).

Volontaires mais désordonnés, les Lyonnais accentuaient leur pression sur les buts de Sylva sans parvenir à déséquilibrer le bloc nordiste. Au terme d’un une-deux avec Benzema, Sidney Govou ne cadra pas (32e), puis trouva le Virage Nord d’un ciseau à l’entrée de la surface (41e). A longue distance, Benzema puis Grosso l’imitèrent (34e et 41e). En début de seconde période, les frappes de Bastos (46e et 52e) laissèrent présager d’une mi-temps délicate pour les hôtes de Gerland. Il n’en fut rien. Les Lyonnais ne concédèrent aux Nordistes que de rares opportunités : seuls Cabaye et Touré frappèrent ainsi à côté (67e et 80e).

Et la volonté lyonnaise s'intensifia. Sur un centre de Juninho, Mathieu Bodmer contraignit le portier lillois à claquer le cuir (48e). Une motte de terre le priva ensuite de son second but de la saison (57e) avant que Sylva, vigilant sur sa ligne, ne repousse la tentative de Karim Benzema (53e). Le dernier rempart lillois ne put rien en revanche sur l’égalisation de Sidney Govou. Après un grand pont sur Tafforeau, d’un pointu, "Sid" permit à ses coéquipiers de revenir au score (58e).

Rejoint à une demi-heure du terme de la rencontre, les Lillois s’arc-boutèrent un peu plus sur leur but. Malgré les entrées de Baros, Ben Arfa et Källström, les Lyonnais ne parvinrent pas à forcer la décision. La frappe de Keita fuit le cadre (69e). Baros se vit légitimement refuser deux buts pour un hors jeu (85e) puis une main (86e). En toute fin de rencontre, Benzema puis Baros trouvèrent les gants d’un impeccable Tony Sylva (88e et 90e).

La volonté des Rhodaniens n’aura donc pas suffi. Pourtant, quelques jours après leur lourde défaite au Camp Nou, leur réaction les a certainement rassurés. Ils retrouveront Gerland dans une semaine pour la réception de Lens en match en retard de la 3e journée. Après une semaine de préparation, ils entameront une semaine décisive qui les verra accueillir les Sang et Or puis les Rangers avant de se rendre sur la pelouse de Bordeaux. Un programme copieux, à la mesure de leurs ambitions !
Sur le même thème