masculins / Bayonne 1 - OL 2

L'OL assure l'essentiel

Publié le 07 janvier 2007 à 20:20 par SR

Pour son entrée dans la prestigieuse compétition hexagonale à élimination directe, l’OL a fait respecter la hiérarchie face au FC Aviron Bayonnais.

La Coupe de France offre souvent son lot d’incertitudes, de doutes, de surprises, de défis hiérarchiques…Rennes, Lorient et Troyes en ont déjà fait les frais lors de ces 1/32èmes de finale. De son côté, l’OL a repris rendez-vous avec la vieille Dame pour une route qui mène jusqu’à la tribune présidentielle du Stade de France, le 20 mai prochain.

L'année 2007 olympienne commence au Pays Basque où le ballon rond succède, à 24 heures d’intervalle, au ballon ovale. Et malgré un travail monstre de la municipalité la veille de la rencontre, le quintuple champion de France retrouvait une pelouse difficile au stade Jean-Dauger. « Ce ne sera pas une excuse » affirmait Joël Bats à quelques minutes d’une rencontre que les Gones prenaient avec beaucoup de sérieux.

Et pour preuve, dès la 10ème minute, Loïc Remy, titularisé à la droite de l’attaque, réceptionnait victorieusement un corner de Juninho. Sa déviation de la tête était repoussée par Emmanuel Degoul dans son propre but pour l’ouverture du score. Auparavant, Juninho repoussé par Bouet et Bidegain, d’une frappe au dessus avaient allumé les premières mèches (5’, 9’).
Pris au dépourvu, les « bleus » en prenait un coup au moral et face à l’OL, les hommes d’Alain Ponchat devaient avoir de la suite dans les idées et un mental à toutes épreuves pour ne pas flancher. Et bien évidemment, les Lyonnais appuyaient sur l’accélérateur, les frappes se multipliaient. Fred croisait trop la sienne où se retrouvait hors-jeu (16’, 39’). Quant à Källström, ses deux tentatives finissaient leurs courses dans les gants de Bouet (35’, 42’). La frappe de Lestage (34’), ou le corner d’El Hassam ne faisaient pas mouche.

Après un quart d’heure de pause, Hatem Ben Arfa faisait encore plus de dégâts dans la défense locale. Par ses dribbles, ses feintes, sa vitesse, le jeune Gone donnait le tournis à ses adversaires. Associ© à Benzema à l’heure de jeu, les jeunes enflammaient une seconde période marquée par la révolte de l’Aviron Bayonnais et son capitaine. En effet, l’enfant du pays, Bidegain, remettait les 2 équipes à égalité d’une splendide demi-volée à 25 mètres de Vercoutre (61’). Karim Benzema répliquait immédiatement et voyait sa tête repoussée in-extremis par une claquette de Bouet sur sa ligne. La délivrance venait des pieds du numéro 8 lyonnais sur un coup de pied des 25 mètres. Juninho déposait le cuir au ras du poteau et donnait un peu d’air à son équipe (75’). Benzema, servit par Ben Arfa puis par Juninho manquait d’inscrire le but du K.O (80’, 81’). Sur un service de Tiago, entré en jeu quelques instants plus tôt, Hatem Ben Arfa n’avait pas plus de réussite que son camarade et voyait son lob finir sa course en dehors du terrain.

Face à de valeureux Bayonnais, l’OL se qualifiait pour les 1/16èmes de finale de la Coupe de France et restait engagé dans toutes les compétitions. L’année 2007 commençait décidément bien pour Lyon en ce dimanche où l’on fête les rois.
Sur le même thème