masculins / OL - Real 1-1

L'OL au rendez-vous !

Publié le 22 février 2011 à 22:50

Auteurs d'une belle première période mal récompensée, les Lyonnais ont été menés au score sur un but de Benzema avant d'égaliser logiquement grâce à Bafé Gomis.

L’ambiance des très grands soirs régnait sur Gerland en ce mardi soir du mois de février. Et pour cause puisque l’OL affrontait le Real Madrid lors du match aller des huitièmes de finale de la Champions League.

Les drapeaux rouges et bleus flottaient dans les quatre coins du stade à l’entrée deux équipes. Dans une enceinte surchauffée, Michel Bastos alluma la première mèche mais son tir de l’extérieur du gauche ne trouva pas le cadre (4e). Dès les premières minutes de jeu, José Mourinho était debout à faire les cent pas dans sa zone technique. Servi par César Delgado, Cris se procurait la première grosse occasion de la rencontre avec un geste acrobatique à la limite du hors-jeu. La défense madrilène semblait peu en confiance notamment avec Pepe très limite sur plusieurs actions. Kim Källström s’essaya à la frappe sur une nouvelle belle combinaison mais le Suédois ne trouva pas le cadre (25e). Aly Cissokho et ses coéquipiers avaient clairement maîtrisé leur sujet lors de la première demi-heure de jeu. Seul un but manquait pour concrétiser cela et enflammer Gerland. Justement le stade se souleva sur une percée de Chelito stoppée à la limite de l a régulière par Sergio Ramos. Un coup franc de Ronaldo donna un peu travail à Hugo Lloris qui passait jusqu’alors un match plutôt tranquille (31e). Sur un contre tonitruant Bafé Gomis profita d’un ballon relâché par Casillas pour frapper au but mais le portier merengue se rattrapa en déviant en corner (35e). Cette première période fut parfaitement négociée par les joueurs de Claude Puel et même si la possession fut madrilène, les meilleures occasions avaient été olympiennes.

Les Merengues avaient décidé de hausser le ton en début de seconde mi-temps. Cristiano Ronaldo expédiait un missile sur coup franc directement sur le poteau gauche d’Hugo Lloris. Dans la minute suivante le gardien lyonnais était cette fois sauvée par sa transversale sur une tête de Sergio Ramos. Après cette furia espagnole l’OL repris le dessus peu à peu. Toulalan hérita d’un bon ballon en pleine surface mais celui-ci fut contré in extremis (58e). La soixante-quatrième minute fut cruelle pour l’OL. Gerland ovationnait l’entrée de Karim Benzema mais celui-ci crucifia son ancien club sur son tout premier ballon qu’il glissa entre les jambes d’Hugo Lloris. Les Rhodaniens étaient sonnés. Miré Pjanic entra en jeu et s’essaya lui aussi à la frappe sur son premier ballon mais le cadre se déroba (78e). Malgé tout, les Lyonnais trouvèrent l’égalisation à la suite d’un coup franc de Pjanic bien dévié par Lovren vers Bafé Gomis qui fusilla Casillas à bout portant (83e). Gerland explosait. La fin de match s’annonçait chaude et elle le fut. Yoann Gourcuff et ses coéquipiers faisaient le siège du but madrilène. Le score en resta finalement là et même s'il était plutôt à l'avantage de Mourinho et de ses joueurs, l'OL restait en vie.

Sur le même thème