masculins / Fiorentina - OL 1-0

L'OL cède sa première place

Publié le 24 novembre 2009 à 22:45 par AG

Menés au score sur un penalty de Vargas (29e), les Lyonnais ont poussé durant toute la seconde période afin de recoller à la marque mais Sébastien Frey se montra intraitable jusqu'au coup de sifflet final.

[IMG50014#C]

Les Lyonnais se déplaçaient à Florence avec la ferme intention de réaliser un bon résultat et ainsi envisager la première place du groupe E. Le coach olympien déplorait à nouveau les absences de Jérémy Toualalan, François Clerc, Anthony Réveillère et Mathieu Bodmer.

Après dix premières minutes plutôt calmes où les deux formations ne s’exposaient pas trop, le match s’emballa. Santana trouva le poteau sur une reprise de volée qui laissa Lloris impuissant. Dans la foulée la Fiorentina obtenait un corner et Alberto Gilardino plaça lui aussi un coup de tête sur le montant lyonnais. Cris et ses coéquipiers n’étaient pas malheureux sur ces deux actions. Après ces chaudes alertes les olympiens relevèrent la tête et se montrèrent plus présents dans le camp italien mais sans pour autant se créer d’occasions dangereuses. Sur une percée de Marchionni, Aly Cissokho fut coupable d’une faute dans la surface. Vargas transforma la sentence en expédiant le cuir dans la lucarne droite d’Hugo Lloris (29e). Dans les ultimes secondes de la première période, Miré Pjanic tenta une frappe du gauche mais cette tentative fila loin du cadre. A la pause, les olympiens n’avaient pas montré grand-chose en étant parfaitement bloqués par cette formation florentine.  

Les Lyonnais entamèrent la seconde période avec plus d’allant. Miré Pjanic frappa un coup franc à plus de 30 mètres mais sa tentative passa à un bon mètre du cadre (54e). A l’image de la première période, les joueurs de la Viola pressaient toujours aussi haut. Gilardino fut tout près de profiter d’un contre favorable pour doubler la mise mais celui-ci croisa trop son tir (58e). Quelques minutes plus tard, Marchionni était lancé à la limite du hors-jeu et il fallut un retour monstrueux d’Aly Cissokho pour éviter la catastrophe (62e). Le coach olympien lança successivement Lisandro et Delagado pour remplacer Bastos et Govou. Pjanic tira un coup franc lointain et son ballon flottant mis en difficulté Sébastien Frey. Les Lyonnais poussaient mais les nombreux centres dans la surface ne trouvaient pas preneur. Sur un corner de Delgado Jean II Makoun repris le cuir mais Frey réalisa la parade (86e). Lisandro Lopez fit lui aussi briller Frey sur une reprise du pied gauche. Décidemment, rien ne pouvait faire plier cette équipe de Florence. Les Lyonnais ont donc chuté 1 bu à 0 et peuvent nourrir quelques regrets compte tenu de la seconde période.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème