masculins / OL - Milan AC 1-1

L'OL cherche son réalisme

Publié le 01 août 2010 à 17:00

Dominateurs, les joueurs de Claude Puel ont manqué de réalisme et n'ont pu obtenir qu'un résultat nul face à des Milanais pas encore au point.

OL : Lloris, Gassama (Réveillère 59e), Cris, Toulalan, Cissokho, Gonalons, Pjanic, Ederson (Källström 79e), Briand (Tafer 89e), Bastos (Pied 46e), Gomis (Lacazette 63e puis Novillo 85e).
Milan AC : Amelia, Zambrotta (Antonini 67e), Strasser, Papastathopoulos (Yepes 61e), Bonera, Oddo, Flamini (Gattuso 46e), Merkel (Novinic 79e), Verdi (Pato 58e), Seedorf, Boriello (Beretta 76e).
Buts : Briand (78e) pour l’OL. Borriello (55e) pour Milan.

Au coup d’envoi, la formation alignée par Claude Puel était beaucoup plus « classique » que celle de la veille face au Celtic. Les olympiens prirent rapidement le jeu à leur compte. Après s’être joué de la défense milanaise, Miré Pjanic trouva l’extérieur du poteau droit d’Amelia. Dans la foulée Gomis cru bien ouvrir le score après avoir dévié un centre-tir de Bastos mais l’attaquant lyonnais était justement signalé hors-jeu. Mis à part quelques sorties aériennes dont une très importante sur Verdi, Hugo Lloris n’a pas vraiment eu à s’employer durant le premier quart d’heure. Jimmy Briand se procura la meilleure occasion de la première période mais celui-ci perdit son face à face avec le portier milanais depuis le coté droit (28e). Les olympiens commençaient à faire le siège du but transalpin. Parfaitement décalé par Ederson, Miré Pjanic n’appuyait malheureusement pas assez son tir pour inquiéter Amelia (34e).

Les joueurs de Massimiliano Allegri se créèrent la première occasion du second acte. Merkel voyait sa tête lobée filer au dessus de la barre transversale de Lloris (48e). Les Milanais allaient même ouvrir la marque quelques minutes plus tard grâce à Boriello. Après s’être heurté à Lloris, l’attaquant profitait d’un centre de Verdi pour propulser le cuir au fond des filets. Pied puis Pjanic tentaient en vain de mettre en danger le portier adverse mais sans réussit. Claude Puel lança alors Alexandre Lacazette à la place de Bafé Gomis (63e). Justement le récent champion d’Europe U19 se créa une belle occasion en reprenant de volée un corner mal renvoyé par la défense milanaise. Parfaitement servi par Jérémy Pied, Ederson trouva la barre transversale (73e). Les Lyonnais poussaient dans cette fin de match et refusaient la victoire. Ce fut finalement Jimmy Briand qui, sur un centre au second poteau de Pjanic, catapulta le ballon dans le but d’une tête plongeante (78e). L’ancien Rennais fut même tout près de donner l’avantage à l’OL mais buta sur Amelia. Le jeune Lacazette fut forcé de quitter la pelouse à cause d’une douleur musculaire.  La fin de rencontre fut entièrement rhodanienne mais les joueurs de Claude Puel ne parvinrent pas à prendre l’avantage.

Malgré deux résultats nuls, les Lyonnais ont montré un beau visage lors de cette Emirates Cup. Il reste une semaine à Cris et ses coéquipiers pour être prêts à la reprise du championnat samedi face à Monaco.

Sur le même thème