masculins / AJA 1 - OL 3

L'OL coiffe sa septième couronne !

Publié le 17 mai 2008 à 23:39 par BV

Au coup de sifflet final, la joie des Rhodaniens était à la hauteur de l’exploit accompli. Au terme de son 24e succès de la saison, l’Olympique Lyonnais a remporté son septième titre consécutif, avec quatre unités d’avance sur Bordeaux, qui a partagé les points avec Lens (2 -2).

Durant une fin de saison stressante, les Girondins auront pourtant poussé les Lyonnais dans leur retranchements, les contraignant, une fois n’est pas coutume, à patienter jusqu’à la dernière journée. A user des 38 matchs pour ajouter une nouvelle ligne de champion de France à leur palmarès, la septième pour Grégory Coupet, Juninho et Govou qui rejoignent ainsi tout en haut du palmarès Jean-Michel Larqué et Hervé Revelli. La cinquième pour Réveillère et Vercoutre, la quatrième pour Cris, Ben Arfa et Benzema. Pour ces deux derniers, il a certainement une saveur différente des précédents. "Celui-ci est particulier, reconnait Ben Arfa, parce que j'ai beaucoup plus joué que lors des saisons précédentes."

Jamais depuis son premier sacre en 2002, l’OL n’avait été à ce point menacé ; le bonheur n’en fut que plus intense. « Bordeaux a fait un parcours de champion, a reconnu Juninho, tout sourire, mais on a prouvé que le champion c’est toujours l’OL. Ce septième titre, c’est comme si c’était le premier ». Malgré tout, malgré les blessures, malgré les critiques qui ont accompagné leur seconde partie de saison, malgré le regain de motivation qui a transcendé leurs adversaires lors de chacune de leurs sorties, les Lyonnais sont parvenus à réaliser ce qui demeure le plus difficile : confirmer et rester au sommet. L’OL conserve son trône, l’histoire du sport le prouve : ce n’est pas là le plus facile des exploits.

A Auxerre, le scénario a plus ressemblé à une tranquille ascension au septième ciel qu’à un voyage au bout de l’angoisse tant redouté. Aux interrogations d’avant match sur les différentes manières de gérer un 0 à 0, les Lyonnais ont répondu très vite. Le suspens n’aura pas tenu une minute ! … Tout juste 24 secondes ! Au sortir d’un une-deux avec Fred, Karim Benzema leva le voile sur les intentions rhodaniennes, plaçant idéalement les siens sur les rails du succès (1e). Et si d’aucuns pensaient encore que les Icaunais, bien peu inspirés au point de ne pas parvenir à se procurer la moindre occasion avant la réduction du score de Thomas (78e), étaient en mesure de renverser la tendance, Fred, préféré à Hatem Ben Arfa, se chargea de convaincre les derniers circonspects. A la retombée d’un centre de Kader Keita, le Brésilien trompa l’ancien Lyonnais Rémy Riou (9e).

La suite fut une longue attente de la délivrance, entrecoupée d’éclairs lyonnais. Kader Keita vit sa frappe frôler la lucarne de Riou (27e). Le tir aussi puissant que lointain de Fred rasa le cadre (42e), celui de Juninho heurta la transersale (45e+1).

Avec 79 points l’OL totalise le troisième plus important total de points de son histoire (comme en 2003/2004 et en 2004/2005). C’est moins bien que lors des deux dernières saisons mais les Rhodaniens peuvent s’enorgueillir d’avoir battu un de leurs records : celui du plus grand nombre de buts inscrits en une saison (74) grâce à la réalisation de la tête de Kim Källström (53e). Grâce également à l’exceptionnel exercice de Karim Benzema qui remporte le trophée de meilleur buteur de la Ligue 1… à 20 ans. « Je n’aurais pas pu atteindre ce score sans mes coéquipiers, déclare ce dernier. J’ai beaucoup participé à ce titre. On va maintenant savourer et essayer de gagner la coupe de France ».

Car, contrairement aux autres saisons, l’OL n’a pas terminé le travail. Traditionnellement, les Lyonnais étaient en vacances avant tout le monde. Cette fois-ci, ils s'attarderont, jusqu'au 24 mai face au PSG. Saison après saison, l'OL repousse les limites de l’histoire du championnat de France; il pourrait entrer samedi dans celle du football français en devenant le premier club, depuis… Auxerre en 1996 à réaliser le doublé championnat-coupe de France.

Sur le même thème