masculins / Sochaux - OL 0-4

L'OL confirme son retour

Publié le 21 février 2010 à 18:53

Les Lyonnais se sont imposés 4 buts à 0 sur la pelouse de Sochaux grâce, notamment, à un triplé fracassant de michel Bastos.

[IMG50014#C]

Par rapport à la formation qui a battue Madrid, quatre changements ont été opérés par Claude Puel. Face aux Lionceaux, Bastos et Ederson occupaient les sur les cotés de l’attaque lyonnaise autour de Bafé Gomis positionné en pointe. Au milieu Källstöm retrouvaient une place de titulaire aux cotés de Makoun et Toulalan.

Les olympiens débloquèrent le match d’entrée de jeu. Gomis obtenait un coup franc dans l’axe à environ 25 mètres du but sochalien. Michel Bastos se chargea de la sentence en expédiant un missile à ras de terre qui termina sa course au ras du poteau (5e).  Masqué, Teddy Richert ne pouvait que constater les dégâts. Le scénario était idéal pour les joueurs de Claude Puel. Malgré tout l’ouverture du score sonna plutôt le réveil des Doubistes qui s’approchaient de plus en plus du but d’Hugo Lloris. Mikari manqua l’égalisation en arrivant une demi-seconde trop tard sur un centre venu de la droite. Dans la foulée, Källström en bout de course obligea Richert à se détendre pour sortir un ballon qui prenait le chemin du cadre (16e). Gomis se créa également une belle occasion mais croisa trop son tir face au portier sochalien. Sur l’action suivante, une mauvaise relance de Bréchet profitait à Gomis qui centrait pour Bastos seul dans la surface. Le Brésilien contrôlait puis expédiait le cuir sous la barre (25e). Une minute plus tard, Ederson se mit en position de centre et trouva encore une fois Michel Bastos qui plaça une volée dans le petit filet de Richert (26e). Le Brésilien venait de réaliser un triplé fracassant et avait quasiment tué le match. C’est donc sereinement qu’Hugo Lloris et ses coéquipiers maîtrisèrent la rencontre jusqu’à la pause.

La seconde période redémarra sur le même rythme. Les olympiens jouaient à leur main restaient inexorablement maîtres du ballon. Les Doubistes tentaient d’inquiéter Lloris mais leurs actions demeuraient infructueuses. Le match quasiment en poche, les Lyonnais se relâchaient légèrement et perdaient plus de ballons. Claude Puel fit entrer jeu Lisandro et Gonalons aux places de Gomis et Toulalan (63e).  Les occasions de but se raréfiaient des deux cotés. Kim Källström s’essaya du pied droit mais ce fut sans danger pour Richert (70e). Parfaitement décalé par Makoun, Ederson manqua de promptitude au moment d’enrouler son tir (71e). Les joueurs de Francis Gillot manquèrent de réduire la marque mais Ideye par deux fois ne réalisa pas le geste juste. Au contraire, c’est Lisandro qui aggrava la marque à la suite d’une erreur de Josse (80e). Servi par Govou, Bastos passa même tout près d’un quadruplé celui-ci croisa trop son tir (87e). Le score ne bougea plus et les Rhodaniens s’imposèrent par 4 buts à 0 dans le Doubs. Grâce à ce succès l’OL retrouvait le podium à deux points de la surprenante équipe de Montpellier.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème