masculins / Fiorentina-OL

L’OL dans la presse ce matin

Publié le 25 novembre 2008 à 12:10 par RD

La rencontre de ce soir est décortiquée par les quotidiens français en cette froide matinée de novembre.

[IMG41305#L] Le quotidien régional a décidé de mettre en avant deux hommes, deux attaquants d’un côté Gilardino, de l’autre Benzema. Le petit faux pas du journal, le titre : « Droit au but, » qui est le slogan de l’OM, mais bon l’objectif c’est la qualification. Antoine Osanna fait remarquer que la Fiorentina n’est, certes, pas un monument du foot italien mais c’est une équipe totalement décomplexée qui se présente face à l’OL. Dans son article, il reprend un rappel de Jean Alain Boumsong : « face à une équipe italienne il ne faut jamais calculer ». Dans ce même journal, là on ne parle pas Ligue des Champions, mais Grand stade dans l’optique de l’Euro 2016. En effet la commission Seguin a rendu sont rapport, et le rapport va dans le sens souhaité par Jean Michel Aulas pour la réalisation de OL Land. On notera ce point du rapport : « tant que les clubs de football n’auront pas la maîtrise de leur stade, tant qu’ils ne pourront pas comme les clubs étrangers en faire un centre de profit, ils resteront des « nains économiques».

[IMG41306#L] « Un OL affamé », titre en une l’Equipe. Lyon n’est qu’à un point de la qualification. Si l’OL « ne possède plus la qualité du jeu, le talent et l’expérience qui lui permettaient de dominer l’Europe, à l’heure où les feuilles tombent des arbres », il semblerait que soit venue « L’heure de conclure » selon le quotidien sportif, qui insiste qu’en cas de match nul, les Lyonnais seront qualifiés pour les huitièmes de finale. La tendance est tout de même à la méfiance du côté de Claude Puel qui considère qu’ «un point serait déjà énorme » dans un match qu’il annonce « très difficile ». Et Sébastien Tarrago ne manque pas de pointer du doigt l’infirmerie olympienne : « Ce n’est plus une série noire, dit-il, c’est un carnage ». Le journaliste du quotidien mise ainsi sur Benzema et Juninho, « associés pour conduire le destin de leur équipe ». Le Brésilien étant « exalté par l’idée de remporter un jour une compétition qui visite ses nuits ».

« On veut revoir le vrai Juni », titre 10 Sport. Si le quotidien revient longuement sur le carton rouge récolté par le Brésilien face à Paris, il précise que Juni « répond toujours présent dans les grands rendez-vous. Celui de la Fiorentina en est un». Bernard Lacombe annonce même dans ses colonnes que Juni « sera grand ce soir ».

[IMG43526#L] Juni est également à la une d’Aujourd’hui Sport : « Lève-toi et marque » semble ordonner le quotidien, qui insiste principalement en pages intérieures sur les soucis défensifs actuels de l’OL : « Lyon soigne ses ailes » précisant que « Puel ne dispose d’aucun latéral à 100% ». Bruno Rodrigues souligne néanmoins « la puissance offensive des Benzema et autre Fred » qui pourraient « forcer la décision », préférant retenir qu’ « avec dix buts inscrits, Lyon possède la deuxième meilleure attaque de la compétition, à une unité du Barça ».

[IMG41303#L] Enfin, Aujourd’hui en France déclare qu’ « un point ferait le bonheur de l’OL », titrant en page sport : « L’OL veut finir le travail ». Un point est suffisant, donc, même si Claude Puel fait remarquer qu’il ne sait pas comment faire « pour viser un match nul ». Le quotidien national avertit l’OL qui doit « se préparer à défier sur sa pelouse un adversaire en pleine confiance ».