masculins / Peace Cup

L'OL en finale de la Peace Cup

Publié le 20 juillet 2005 à 16:18 par R.B

[IMG6325L]Enfin, l'OL a éliminé le PSV d'une coupe !<br> Avec ce match nul, qui cette fois profite aux Lyonnais, les hommes de Gérard Houllier se qualifient pour leur première finale de la saison, celle de la Peace Cup.<br> Ils connaitront leur adversaire demain, pour leur dernier rendez-vous coréen dimanche à 10h...

Le trajet : En croisant Coupet, Cacapa dans l'ascenseur juste avant la collation, inutile de se demander si les 2 Lyonnais étaient déjà dans le match. Un seul regard sur leurs visages vous donnait la réponse. A 16h 45, le cortège se mettait en branle pour rejoindre Suwon. 45 minutes de trajet accéléré par nos 2 fidèles motards toujours aussi performants. Des barres d'immeubles à perte de vue. Mais attention, ce que l'on assimilerait en France pour des HLM renferment ici des appartements dépassant le million de dollars. L'arrivée à 17h 30 dans les entrailles du stade se fera sans encombres. Dans le bus réservé à la presse, chacun se demande si le séjour coréen se poursuivra ou se terminera demain.



Le stade : le World Cup Stadium de Suwon est un vrai stade de football avec des sièges de toutes les couleurs. 2 tribunes couvertes et 2 sans protection. C'est ici que la France avait battu le Brésil 2 à 1 en Coupe des Confédérations. Dans les 23 Brésiliens il y avait Cacapa ; chez les Français, Coupet était déjà présent. C'est encore dans ce stade qu'Edmilson avait inscrit son superbe but contre le Costa Rica lors du dernier mondial, côté panneau d'affichage. La pelouse a l'aspect d'une moquette, mais elle n'en a pas la consistance. En arrivant, dans le hall du stade, Essien a croisé son compatriote Addo et Diarra a discuté avec un ancien partenaire de sa période néerlandaise. Plus tard sur la pelouse, Cris et Gomes tailleront un bout de gras.



[IMG36060#W]



L'ambiance : 60 minutes avant le début de la rencontre, il y a déjà du monde dans les tribunes d'un stade en forme de caisse de résonance. Il fait chaud, mais c'est largement supportable pour travailler en tribune de presse perchée vraiment en hauteur. Chaud ? Ce n'est pas l'avis de Pedretti qui en plaisantant affirmera qu'il fait même froid par rapport au dernier match à Ulsan. On le comprend ! Un groupe de supporters coréens chantent sa préférence pour le PSV, son club comme en témoigne une banderole. Hiddink est mitraillé par une grosse vingtaine d'appareils photos. A l'annonce des équipes, Wiltord sera applaudi, mais que dire de l'ovation réservée à Lee, appelé en dernier et à Guus Hiddink ! Au coup d'envoi, le stade n'est pas plein, mais presque comble après 20 minutes de jeu. Et comme à chaque il s'excite à la moindre action construite, au moindre geste technique et à chaque ballon touché par Lee. 41 800 spectateurs.



Les arbitres : L'arbitre central est Thaïlandais, ses accesseurs thaïlandais et Coréen.



Les équipes : Pas de surprise chez les Lyonnais avec le retour d'Essien en milieu de terrain et de Cacapa dans l'axe de la défenses. Au PSV Eindhoven, Alex, blessé, est absent. Pour le reste, Lee, Cocu, Gomes, Vennegoor of Heeselink, Bouma… sont là, comme 2 des 3 recrues de l'intersaison, Simons et Vayrynen. Ferreyra étant remplaçant. Coupet et Vercoutre seront les premiers à sortir pour l'échauffement à 18h 15 ; avec les arbitres. Puis suivront 10 minutes plus tard tous les joueurs olympiens. Et rapidement les coéquipiers de Cocu.



[IMG36061#W]



Le jeu : Le PSV est obligé de s'imposer pour se qualifier ; un nul ou une défaite l'éliminant automatiquement. L'OL ira en finale en l'emportant ; le nul pouvant suffire selon le résultat d'Once Caldas. Difficile de faire des calculs ! Addo et Simons forment la charnière batave ; Bouma évolue juste devant ; Farfan, Vennegoor et Robert se partagent les tâches offensives. Ils proposent un 4-3-3. Les champions des Pays Bas sont tout de suite dans le match et menacent immédiatement le champion de France pas bien entrés dans le match.

Cela manque d'intensité. Les Bataves ont un jeu posé. Les Olympiens reviennent peu à peu dans la rencontre en étant franchement dangereux avec en point d'appui Carew. Le match a pris de l'ampleur ; il est vivant et d'un très bon niveau. Cela va d'un camp à un autre sans répit. A 7 minutes de la mi-temps, les Gones sont éliminés en n'ayant pour l'instant pas su concrétiser leurs temps forts.

Le Lyonnais sont tout de suite dans la seconde période avec l'égalisation de Malouda. Essien est redevenu un bison ! Berthod est excellent. Dans l'autre groupe il y a match nul… l'OL est en finale à l'heure de jeu. Lee fait in festival sur son côté gauche en étant de plus en plus offensif. La rentrée de Pedretti à la place de Wiltord renforce le milieu de terrain des Gones pour bloquer les espaces. Cocu marche… Le rythme général a baissé. La partie est moins palpitante. Hiddink fait tourner son effectif. Ses joueurs semblent cuits. 3ème nul de suite 1 à 1 entre les 2 équipes sur les 3 derniers matchs… mais cette fois ci, l'OL est qualifié.



Les Changements : Aucun à la mi-temps. Pedretti à la place de Wiltord (65ème). Nilmar (74ème) à la place de Carew. Clément (84ème) remplace Malouda. Frau (85ème) pour Govou. Ben Arfa entre à la place d'Essien (88ème).



[IMG36062#W]



Les faits du match :

Première montée de Berthod (7ème) qui repiqué au centre (19ème).

Enorme occasion de but lyonnaise de Malouda qui perd son à face avec Gomes après une action Essien-Govou-Wiltord-Carew-Wiltord-Malouda. Dommage ! (24ème).

Action superbe d'Essien, après une récupération et une longue course, avant de servir dans la surface Carew qui cadre sa reprise de l'extérieur du pied sur Gomes (27ème).

Tête de Govou sauvée sur la ligne par un Vayrynen après un corner de Malouda. Nouvelle occasion de but lyonnaise (30ème).

Panique dans la surface lyonnaise, sur le contre la remontée de balle des Français se conclue par une frappe énorme d'Essien juste à côté (32ème). Nouvelle occasion de but.

Mais sur une balle dans le dos de Réveillère, les Bataves ouvrent le score par Robert sur un centre de Lee (37ème), et inscrit son second but dans cette compétition.

Egalisation de Malouda (48ème) sur un centre de Réveillère servi en profondeur par Govou après un renversement de jeu.

Carew vendange un service d'Essien (52ème). Nouvelle énorme occasion de but.

La sortie de balle lyonnaise entre Cacapa, Malouda, Berthod, Diarra (75ème) est un modèle du genre tout comme le sauvetage de Cris devant Robert.

Jaune d'Essien (76ème).

Diarra sauve les siens (86ème), Frau envoie un missile détourné par Gomes et Robert est à 2 doigts de marquer… le tout en une minute !



[IMG36063#W]





Les Chiffres :

OL Corner : 3

PSV Corner : 4

Coups francs OL : 10

Coups francs PSV: 10

Hors jeu OL: 2

Hors jeu PSV : 2

Tirs cadrés OL : 6

Tirs non cadrés OL: 9

Tirs cadrés PSV : 5

Tirs non cadrés PSV : 4

Coupet Arrêts : 5

Coupet Arrêts décisifs : -



R.B