masculins / OL - Ajaccio

L’OL en patron

Publié le 16 septembre 2012 à 18:53 par RB

Les Olympiens étaient supérieurs aux Corses… Ils l’ont concrétisé deux fois au score et restent invaincus après cinq journées en comptant 13 points sur 15 possibles…

A Lyon, stade de Gerland ; 26 000 spectateurs environ ; arbitre, M. Varela.

OL : Vercoutre – Réveillère, Bisevac, Lovren, Dabo – Gonalons – Malbranque – Bastos (puis Briand 61ème), Grenier (puis Mvuemba 66ème),  Lisandro (cap)(puis Monzon 76ème) - Gomis. Entr : Garde.

ACA : Ochoa – Diawara, Medjani, Poulard, Bonhours – R. faty, Mostefa, Pierazzi (cap) (puis Cavalli 61ème) – Belghazouani (puis Mutu 61), Eduardo (puis Delort 80ème), S. Diarra. Entr: Dupont.

Buts: pour l’OL, Lovren (26ème), Lisandro (75ème)

Avertissements: pour l’OL, Grenier (14ème); pour ACA, Bonhours (13ème), Mutu (69ème)

 

Soleil et même chaleur sur Gerland au moment du coup d’envoi fictif donné par David Labarre, récent médaillé d’argent avec l’équipe de France cécifoot aux JO paralympiques. Rémi Garde avait choisi de remettre dans le bain Lovren, enfin apte, pour former une nouvelle charnière avec Bisevac, et Lisandro dans un collectif toujours organisé en 4-2-3-1. La sixième équipe de départ différente en autant de rencontres avec Monzon et Mvuemba sur le banc. Pour Alex Dupont, du classique. Ce n’était pas encore l’heure de titulariser sa star Mutu, remplaçant.

Les Lyonnais sont rapidement devenus les maitres du jeu dans cette rencontre en faisant circuler intelligemment le ballon sur toute la largeur du terrain, en chargeant la profondeur aussi. Grenier allumait le premier pétard (5ème) arrêté superbement par Ochoa. L’ACA jouait le contre en cherchant Eduardo et était à deux doigts de tromper Vercoutre (15ème), mais Lovren était sur la trajectoire du ballon. Malbranque et Grenier s’essayaient de loin avant Gomis qui du gauche sollicitait Ochoa qui sortait la tentative de l’attaquant lyonnais d’une superbe détente. Le corner de Grenier trouvait la tête de Lovren qui marquait au-dessus de Medjani et d’Ochoa très approximatifs.

L’OL dominait en s’appliquant. Gomis par deux fois hors de la surface de réparation se créaient deux véritables occasions de but dont une après un solo (43ème) consécutif à un contre sur un corner corse. La mi-temps ? Oui, mais en tremblant. Après une perte de balle, les insulaires ont failli égaliser. Vercoutre sortait avec à-propos pour déporter son adversaire avant que Gonalons ne contre le ballon. 1 à 0 à la pause… rien de plus logique face à des Corses bien en place mais timorés.

Reprise avec une véritable occasion de but pour l’ACA pour Eduardo. Les Corses sont plus ambitieux mais ils n’arriveront pas à concrétiser quoique que soit malgré deux autres occasions de but et un changement tactique à l’heure de jeu avec l’entrée de Mutu.. Du côté des Olympiens, il y aura l’inspiration de Grenier pour un lob détournée par Ochoa, puis la tête de Gomis sortie par une manchette du gardien mexicain avant qu’un superbe contre parti d’une relance de Vercoutre (75ème) ne trouve Briand puis Malbranque qui sert Lisandro pour le 2ème but lyonnais. L’OL venait de faire plier définitivement l’ACA. Briand puis Mvuemba en fin de match auraient pu alourdir le score. Monzon et Mvuemba ayant porté pour la première fois leur nouvelle tunique. L’OL s’imposait sans contestation possible… en vrai patron.

Sur le même thème