masculins / OL - Milan AC J-5

L'OL et les clubs italiens

Publié le 24 mars 2006 à 10:30 par R.B

Sur la scène européenne, l’OL a rencontré 3 clubs italiens : l’Inter Milan, la Lazio Rome et Bologne. Pour l’Inter, cela s’est produit 3 fois. L’OL va donc « découvrir » dans quelques jours le Milan AC, son quatrième club transalpin.

La première opposition contre l’Inter commence à dater, elle remonte à la saison 1958-59 en 1/32èmes de finale de la Coupe des Villes de foire. Le club italien était le premier adversaire européen de l’OL. Défaite à Milan 7 à 0 et nul à Gerland 1 à 1 (but de Cossou). C’était l’époque de Constantino, Ninel, Mignot, Lerond, Le Borgne, Djorkaeff, Cossou…Cette confrontation franco-italienne sera la seule en dehors de la présidence de Jean-Michel Aulas.

26 ans plus tard, saison 95-96, pour le compte des 1/16èmes de finale de la Coupe Uefa, les Lyonnais affrontent les Romains de la Lazio : succès à Gerland 2 à 1 (but de Devaux et Deplace), victoire historique à Rome 2 à 0 (but de Maurice et d’Assadourian) et qualification.

L’air de l’Italie convient à l’OL ! En 97-98, en 1/16èmes de finale de l’Uefa, retour à San Siro pour des retrouvailles avec l’Inter. Nouvel exploit olympien… victoire 2 à 1 (but Giuly et Caveglia). Malheureusement, Ronaldo et ses potes viendront s’imposer en terres françaises 3 à 1 (but Bak) et se qualifieront.

La saison suivante, en ¼ de finales de l’Uefa, Bologne prendra le dessus chez lui 3 à 0. Lors d’un fantastique match retour, l’OL sera à deux doigts de la qualification : victoire 2 à 0 (but de Caveglia et de Job) ; un score acquis à la mi-temps.

Et puis l’OL change de scène… le voilà sur celle de la Champions League. En 2002-2003, en phase de poule, les partenaires d’Anderson font une extraordinaire prestation à San Siro, toujours contre l’Inter. Victoire 2 à 1 (but d’Anderson et de Govou). Coupet dans son maillot blanc sortira le grand jeu… Dhorasoo, arrière latéral, fera des misères aux Italiens… Anderson marquera un but « irréel » à Toldo. Quelques jours plus tard, le match retour sera absolument fantastique : des buts, du spectacle, du suspens et une nul 3 à 3 (but d’Anderson x 2 et de Carrière). Quel premier but des Lyonnais ! Une action collective de toute beauté magnifiée par le réalisme d’Anderson. Les visiteurs mèneront ensuite 3 à 2, avant que Sonny n’égalise. Soit 10 rencontres ; 5 victoires, 2 nuls et 3 défaites ; 15 buts inscrits et 20 encaissés.
Sur le même thème