masculins / Le coin des filles

L’OL féminin à la conquête de Vérone !

Publié le 04 novembre 2008 à 01:09 par OT

Les filles de l’OL décollent demain matin pour l’Italie. Les joueuses de Farid Benstiti partent défier le Bardolino Vérone jeudi soir en ¼ de finale aller de la Coupe d’Europe.

La Coupe d’Europe est déjà et enfin de retour pour l’OL féminin. Déjà car le deuxième tour préliminaire joué au stade de Gerland s’est conclu il y a seulement trois semaines. Au passage, les Lyonnaises ont surclassé leur groupe en étrillant Neulengbach 8-0 et Zürich 7-1 puis le gros morceau Arsenal 3-0. L’Europe est aussi enfin de retour pour les Lyonnaises parce que depuis ces trois matchs à Gerland, et mis à part le derby remporté 6-3, le champion de France a connu peu d’émotions fortes dans ses confrontations hexagonales avec des victoires faciles à Soyaux 8-1 et à Condé 9-0. Les joueuses de l’OL ont donc hâte de se frotter à nouveau au niveau européen, et le déplacement à Vérone s’avère être le test parfait pour mesurer la légitimité des ambitions lyonnaises.

A Vérone, on connait chez les hommes le Chievo qui évolue en Serie A et le Hellas pensionnaire de Serie C. Mais depuis quelques années, c’est la petite province de Bardolino qui offre au public de la région le droit de goûter à la saveur de l’Europe… au féminin. Le Bardolino Vérone est certainement le club de football féminin le plus développé d’Italie avec trois titres de champion et deux Coupes d’Italie remportés lors des quatre dernières saisons. Autant dire que le club transalpin possède l’expérience des grands rendez-vous à l’image de son attaquante Patrizia Panico, sorte de Pippo Inzaghi des filles aux 120 sélections. Autre atout, les Italiennes empruntent comme l’OL le stade des garçons, en l’occurrence celui du Chievo, pour disputer la Coupe d’Europe. Le stadio Marc’Antonio Bentegodi contient autant de places assises que celui de Gerland à savoir 40 000, et a réuni près de 14 000 spectateurs lors de la demi-finale retour de la saison dernière face au désormais tenant du titre Francfort.

Les Lyonnaises sont donc prévenues. Malgr leur supériorité technique sur le papier, le déplacement à Vérone ne sera certainement pas une partie de plaisir. Dans la ville qui inspira le « Romeo et Juliette » de Shakespeare, l’amour risque bien d’être impossible entre Italiennes et Françaises…