feminines / Ligue des Champions féminine : J-2

L'OL féminin et le Torres Calcio sont prêts

Publié le 08 mars 2010 à 14:39 par OT

Avant de s’affronter mercredi à Gerland en quarts de finale aller de Ligue des Champions, l’OL féminin et le Torres Calcio se sont facilement imposés en coupe nationale le week-end dernier.

Samedi, l’entraîneur lyonnais Farid Benstiti et sa capitaine blessée Sandrine Dusang sont allés superviser leur futur adversaire en Sardègne. Le leader du championnat italien s’est aisément qualifié en battant la Lazio 3-0 lors de ce 4ème tour de Coupe d’Italie, grâce notamment à son attaquante vedette Patrizia Panico (en photo) auteur d'un doublé : « Torres possède un potentiel offensif intéressant avec un milieu de terrain qui va de l’avant. On connaissait déjà Patrizia Panico, on a aussi découvert l’autre attaquante Silvia Fuselli dont il faudra se méfier. Par contre, nous avons remarqué qu’il y avait des espaces dans leur défense dont nous pourrions profiter », explique Dusang.

Farid Benstiti estime quant à lui : « Cette équipe joue dans un système de jeu particulier avec trois défenseurs axiales et des milieux de couloir. Je n’ai pas été impressionné par Torres mais je pense en voir un autre visage mercredi. Je suis convaincu que les Italiennes élèveront leur niveau de jeu à Gerland. »

Si Torres alignait quasiment une équipe type samedi, le staff lyonnais avait décidé de faire tourner son effectif dimanche lors du 8ème de finale de Challenge de France. Contre l’AS Muret (D2), l’OL féminin n’a pas fait de détail en s’imposant 9-0. L’occasion pour la gardienne Sarah Bouhaddi d’effectuer ses premiers pas sous le maillot lyonnais en seconde mi-temps, après une longue blessure au genou. En raison de la blessure de Laura Georges, l’axe central Ducher – Rybeck a été testé après la paire Ducher – Renard à Nord Allier le week-end dernier, alors que la polyvalente Aurélie Kaci était positionnée latérale gauche. Le temps de jeu des huit internationales a été bien géré, certaines habituelles titulaires n’étaient même pas sur la feuille de match. Cela a permis à d’autres de briller comme Isabell Herlovsen et Sandrine Brétigny toutes deux auteurs d’un doublé.