masculins / Ligue des Champions féminine

L’OL féminin fait le premier pas

Publié le 14 mars 2012 à 21:31 par YR

Dans un match à sens unique, l’OL marque à 4 reprises et prend une véritable option pour les ½ finales.

Après 4 mois sans Ligue des Champions, les joueuses de Patrice Lair retrouvaient ce mercredi soir la plus prestigieuse des compétitions. L'occasion, pourquoi pas, de faire un premier pas décisif avant le match retour au Danemark.

Les joueuses de l'OL prennent les choses en main dès les premiers instants de la rencontre. Après une belle occasion de Schelin, c'est Camille Abily qui vient concrétiser la domination lyonnaise. L'internationale française profite du bon travail de Lotta Schelin sur le côté droit pour ouvrir la marque (7e). Véritablement installées dans la moitié de terrain adverse, les Lyonnaises multiplient les occasions. Renard voit sa tête se dérober du cadre tandis qu'Abily, très disponible lors de cette première période, est malchanceuse sa reprise venant s'écraser sur la barre. De son côté Bouhaddi est tranquille malgré un petit flottement à la 1/2 heure de jeu. Un flottement de courte durée puisque 5 minutes plus tard, Bompastor, en bon capitaine, se porte aux avant-postes et croise une frappe imparable pour Petersen (35e). Si le break est fait, l'OL ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin et repart à l'attaque. Le Sommer puis Abily ont l'occasion d'aggraver la marque mais, à la pause, les filles de Lair doivent se contenter de cette avance.

Au retour des vestiaires, le schéma est le même tant la domination est lyonnaise. Renard, peu sollicitée derrière, en profite pour apporter sa puissance sur les coups de pied arrêtés. Plusieurs fois dangereuses, elle laisse pourtant le soin à Dickenmann de porter le score à 3-0 peu après l’heure de jeu. La suite, c’est du coaching. Et un coaching gagnant puisque Patrice Lair fait entrer Thomis qui sur son premier ballon adresse un véritable caviar à Nécib. Celle-ci fusille Petersen et aggrave la marque. Dans la foulée, le centre d’Heyman vient frapper la transversale de Bouhaddi. Pas de quoi faire frissoner Gerland tant la fin de la rencontre ressemble à un attaque vs défense. Mais ni Rosanna, ni Thomis n’arriveront à tromper à nouveau la gardienne danoise.

Sans trembler et malgré quelques occasions vendangées, l’OL féminin s’impose et prend un avantage conséquent pour le match retour.

Sur le même thème