masculins / Bilan 2008

L'OL monte en puissance en championnat

Publié le 25 décembre 2008 à 09:00 par RB

Ce mois de mars est marqué par l’échappée de l’Olympique Lyonnais en Ligue 1. Fin février les lyonnais ont suscité de l’inquiétude. Ils ne devancent leur dauphin Bordeaux que de trois longueurs.

Depuis trois mois, les hommes d’Alain Perrin ne connaissent plus la joie du succès à l’extérieur. C’est la disette. Les Girondins croient en leur étoile, ils vont manger le lion. Les médias s’enflamment : « LYON EN DANGER ! »

Le 1er mars, Lyon affronte pour un match délocalisé Lille au Stade de France.
78000 spectateurs se pressent pour assister à cette rencontre. Les lyonnais remportent ce match. Une victoire synonyme du redressement. Le Stade de France, lieu prestigieux pour le football français lance la marche en avant de l’Olympique Lyonnais. Bordeaux apprend à son dépend que Lyon est le patron. Les Bordelais s’inclinent à Gerland quatre buts à deux. Les lyonnais sont bien de retour. Ils vont enchaîner six victoires de suite. Neuf points les séparent de Bordeaux leur dauphin. Il ne reste que sept journées à disputer. Sept comme le septième titre de champion de France qui se profile à l’horizon.

[IMG43593#R]Mais que se passe-t-il dans le même temps sur le plan international, sur la planète foot. L’Italie fête un anniversaire, celui des 100 ans de l’Inter de Milan. Ce club a vu le jour le 9 mars 1908 dans l’arrière salle du restaurant milanais « Il orologiaio » (l’horloger). Un siècle après sa création, l’Inter occupe une place de choix parmi les grands d’Europe avec quinze scudetti, cinq Coupes d’Italie, deux Coupes des champions, deux Coupes UEFA et deux Coupes Intercontinentales.



Mars c’est aussi les élections municipales en France. A l’issu du second tour, la gauche est désormais à la tête de 59 des 101 départements français, huit d'entre eux ont basculé à gauche. La droite n’en remporte aucun. Le PS prend Toulouse et Strasbourg. Quant à Gérard Collomb le maire de Lyon, il s’impose facilement dès le premier tour dans sa ville pour son second mandat.
Sur le même thème