masculins / Lorient-OL 2-0

L'OL perd du terrain

Publié le 28 août 2010 à 20:51

Menés au score très rapidement, les joueurs de Claude Puel ne sont pas parvenus à inverser la tendance sur la pelouse synthétique de Lorient.

Pour ce match face à Lorient, Claude Puel a préféré laisser Yoann Gourcuff et Lisandro Lopez sur le banc. L’OLdébutait la partie en 4-4-2. Au coup d’envoi, la composition de l’OL était la suivante : Lloris, Réveillère, Lovren, Toulalan, Kolodzieczak, Gonalons, Makoun, Källström, Delgado, Briand, Gomis. L’adaptation des Lyonnais sur le terrain synthétique du Stade du Moustoir était la principale interrogation d’avant-match.

Les joueurs de Claude Puel furent les premiers en action. Sous le soleil breton Kim Källström alertait Jimmy Briand dans la surface mais celui-ci était repris in extremis. Lorient répliquait par l’intermédiaire d’Amalfitano dont la reprise en demi-volée filait à un bon mètre du cadre (6e). Dans la continuité Hugo Lloris manquait son dégagement aux six mètres, ce qui profitait à Gameiro qui filait dans le dos de la défense olympienne. Jérémy Toulalan alla au contact de l’attaquant lorientais mais fut coupable d’une main. Monsieur Fautrel accorda un penalty et Gameiro le transforma (7e). Les Rhodaniens ne parvenaient pas à mettre leur jeu en place et à inquiéter l’arrière-garde des Merlus (20e). Les Olympiens n’avaient pas besoin de ça mais malheureusement César Delgado se blessa à la cuisse. On assista donc à l’entrée prématurée de Yoann Gourcuff. La dernière recrue de l’OL reçu un chaleureux accueil du public lorientais. Hugo Lloris brilla en sortant une frappe fuyante de Kevin Gameiro (32e). Lovren et ses coéquipiers étaient au bord du KO juste avant la pause. Gameiro et Amalfitano se jouaient de la défense lyonnaise et Hugo Lloris repoussa le tir du néo-international à bout portant. Les joueurs de Claude Puel n'avaient pas montré grand-chose dans cette première période.

 L’OL se montra plus à son avantage au retour des vestiaires. Gourcuff manqua de peu le cadre sur un tir d’une vingtaine de mètres. Dans la foulée Cappone boxa une belle volée de Jean II Makoun (50e). Sur un corner de Gourcuff, Ecuele Manga fut tout près de tromper don propre gardien en voulant dégager le cuir de la tête. Seul face au portier lorientais, Jimmy Briand manqua l’égalisation. Lyon venait de laisser passer sa chance. Les Merlus doublèrent la mise grâce à Kitambala qui profita d’un ballon qui traînait dans la surface (63e). L’OL était maintenant dos au mur et dans l’obligation d’attaquer. Bien décalé sur la droite Gourcuff trouva le petit filet de Cappone (69e). Lisandro remplaça alors Bafé Gomis. C’était le grand retour du meilleur joueur de la saison 2009-2010. Malgré cela les Lyonnais n’inversèrent pas la tendance et s’inclinèrent sur le score de deux buts à zéro. Place désormais à une trêve de quinze jours.

Sur le même thème