masculins / OL - Nice 2-0

L'OL poursuit sa série

Publié le 27 février 2010 à 20:52

Malgré une pelouse diffcile et un vent important, les Lyonnais sont venus à bout des Niçois (2-0) en conservant une fois de plus leur cage inviolée.

[IMG50014#C]

L’OL accueillait cette équipe niçoise sur une pelouse difficile et dans un stade de Gerland fortement exposé au vent. Les olympiens prirent rapidement les choses en main. Par deux fois le décalage était effectué coté droit pour Réveillère puis Pjanic mais cela restait sans succès. La première véritable occasion fut signée Michel Bastos mais celui-ci dévissa son tir du gauche (5e). En ce début de rencontre, les Azuréens ne parvenaient pas à sortir de leur moitié de terrain et subissaient les assauts lyonnais. Logiquement, Lisandro ouvrit le score sur un centre au cordeau de Miré Pjanic (10e). A nouveau sur une ouverture de Pjanic, Lisandro trop court de quelques centimètres manquait de doubler la mise (18e). Les joueurs de Claude Puel continuaient d’imprimer leur rythme à la rencontre. Servi en profondeur, Lisandro fut légèrement déséquilibré au moment de son contrôle et ne put frapper au but. Une minute plus tard, Michel Bastos était mit sur orbite sur le coté gauche. Le Brésilien frappa en puissance mais sa tentative ne trouva que la touche (30e). En fin de mi-temps, Makoun se procura lui aussi une belle occasion sur un service de Bastos mais le Camerounais écrasa trop son tir du gauche (40e).

A l’inverse de la première période, les Lyonnais jouaient désormais face au vent et cela compliquait leur tâche.  En contre-attaque, Pjanic manqua de peu une volée sur un centre de Licha (56e). Principalement à cause du vent contraire, les olympiens peinaient à s’approcher du but d’Ospina.  Claude Puel lança Ederson à la place de Michel Bastos (71e). Les Niçois étaient bien décidés à vendre chèrement leur peau. Hugo Lloris brilla en repoussant d’une claquette une demi-volée de Ben Saada (77e). Alors qu’il venait de remplacer Lisandro, Bafé Gomis manqua de mettre l’OL à l’abri sur un coup de tête qui fila quelques centimètres au-dessus de la transversale. En fin de rencontre, Mathieu Bodmer réalisa un grand pont avatnt de délivrer un centre vers Apam qui trompa son propre gardien à la lutte avec Bafe Gomis (91e). Le Lyonnais enregistraient donc un nouveau succès en cette année 2010 et gardait une fois encore leur cage inviolée.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème