masculins / OL 3 - Bordeaux 0

L'OL prend position

Publié le 29 janvier 2004 à 01:23 par Tom.L

L'OL a réalisé une superbe opération ce soir en match en retard de la 16e journée de L1. Larges vainqueurs de Bordeaux, 3 à 0, grâce des buts de Müller, Luyindula et Essien, les Lyonnais retrouvent la deuxième place, à 6 points seulement du leader, Monaco. Il a pourtant fallu une mi-temps aux hommes de Paul Le Guen pour prendre la mesure d'une équipe bordelaise particulièrement timide. Ensuite, la machine olympienne s'est mise en route…









Le jeu



Deux tirs seulement, aucun cadré, du côté bordelais, autant dire que le domination lyonnaise était flagrante ce soir à Gerland. Malgré quelques opportunités, L'OL, cependant, ne parvenait pas à ouvrir le score au cours des 45 premières minutes. Mais après avoir goûté à la chaleur bienvenue des vestiaires (quelques flocons sont tombés sur Gerland ce soir), les hommes de Paul Le Guen, dans leur traditionnel schéma en 4-5-1, repartaient tambour battant et faisaient logiquement vaciller l'équipe bordelaise. Patrick Müller débloquait ainsi le compteur à la 65e minute tandis que, dans la foulée, Peguy Luyindula doublait la mise (67'). Mickaël Essien entré en cours de jeu, pouvait alors régaler Gerland d'une action individuelle de grande classe et donner une large ampleur à ce succès lyonnais mérité (81').





Le fait du match



Le but de Patrick Müller à la 65e minute a permis de lancer les Gones sur de bons rails. Un joli but, qui plus est, de la part du défenseur olympien qui reprenait un centre de Dhorasoo d'une reprise en demi volée assez difficile à réaliser. Chapeau au Suisse de l'OL qui ne goûte que rarement à la joie du buteur (voir « les chiffres »)





La clé du match



Elle réside sans doute ce soir dans la capacité qu'ont eu les Lyonnais à déborder sur les côtés adverses. Florent Malouda, côté gauche, a réussi, par sa vivacité, à créer des brèches. Mais l'aile droite avec un duo Réveillère – Govou très en vue a fait encore mieux, provoquant systématiquement le danger dans son couloir en mettant Bruno Basto au supplice. Le défenseur bordelais, obligé de commettre de nombreuses fautes, ne pouvant d'ailleurs éviter le carton jaune (66').





Les chiffres

6 comme le nombre de points qui séparent désormais l'OL de Monaco. Des Monégasques qui possédaient pourtant 10 points d'avance il y a encore deux semaines après leur succès face aux Gones. Le traditionnel sprint lyonnais est lancé…



3 comme les troisièmes buts de Patrick Müller et Mickaël Essien sous les couleurs lyonnaises. Le Ghanéen n'avait plus marqué depuis le 9 août et son but face à Monaco, son premier remontant peu de temps auparavant, lors du Trophée des Champions.



11, comme le nombre de buts marqués par l'OL lors de leurs trois premiers matchs à Gerland

de l'année 2004. Trois buts contres Montpellier, cinq face à Bourg-Peronnas et donc trois, de nouveau, ce soir. Le tarif maison est toujours en vigueur cette année ! Une performance d'autant plus remarquable que les Lyonnais n'ont, dans le même temps, pas encore encaissé le moindre but.



108, comme la vitesse en km/h du ballon sur le tir victorieux de Mickaël Essien, chronométrée par Canal +.



300, enfin, comme le nombre de matches parmi l'élite que compte désormais Grégory Coupet. Le gardien lyonnais qui pour cette 300e a passé une soirée des plus tranquilles, réalisant au passage son souhait de garder sa cage inviolée.





T.L.
Sur le même thème