masculins / Lorient 0-0 OL

L'OL ramène un bon match nul de Lorient.

Publié le 17 août 2008 à 18:30 par OT

Dimanche après-midi, l'Olympique Lyonnais a été tenu en échec 0-0 à Lorient. Malgré un match solide et maîtrisé, les hommes de Claude Puel n'ont pas réussi à concrétiser leurs occasions, mais consevent une nouvelle fois leur cage inviolée

En début de rencontre, les attaquants n’ont pas vraiment l’occasion de se mettre en avant. Comme s’y attendait Claude Puel, Lorient est bien en place, exerce un pressing haut, et empêche l’OL de produire son jeu.
Mais petit à petit, le bloc lyonnais s’installe dans le camp breton et parvient à se créer les premières occasions de but sur coups de pied arrêtés. A la 24ème minute de jeu, un corner de Juninho est dévié au premier poteau par Sidney Govou, le ballon longe la cage de Fabien Audard sans que Karim Benzema, trop juste, ne parvienne à en couper la trajectoire. 4 minutes plus tard, Sidney Govou élimine deux défenseurs sur son côté droit et trouve Honorato Ederson au premier poteau, mais la recrue brésilienne de l’OL titularisé au poste d’ailier gauche manque sa reprise.
En fin de première mi-temps, Lorient accumule les fautes aux abords de sa surface et Juninho en profite pour faire parler la poudre. A la 31ème minute de jeu, sa tentative est repoussée par Fabien Audard dans les pieds de Fabio Grosso qui reprend de volée. La frappe de l’italien est déviée du bout du pied par Karim Banzema mais le portier lorientais claque le cuir au dessus de sa barre.
Juste avant la pause c’est pourtant Ulrich Le Pen qui manque l’ouverture du score de peu. Après un coup-franc qui passe devant le but lyonnais, Kevin Gameiro remet en retrait mais Le Pen pourtant idéalement placé et esseulé à six mètres du but manque le cadre. Lyon a eu chaud, 0-0 à la pause.

Dès le retour des vestiaires, l’OL se crée à son tour une énorme occasion. Juninho expédie une merveille de coup-franc sur la barre transversale d’Audard, le ballon revient sur Karim Benzema qui reprend le ballon acrobatiquement mais là encore, le portier de Lorient claque le ballon au dessus de sa barre. Deux minutes plus tard, Govou décale Juninho qui s’arrache pour centrer en retrait, Sylvain Marshall intervient en taclant mais manque de tromper son propre gardien.
En cette seconde période, les attaquants lyonnais profitent de plus d’espace mais manquent de réussite.

Malgré les entrées successives de Frédérique Piquionne, Kim Kallström et César Delgado, le septuple champion de France ne réussira pas à remporter son deuxième match consécutif, mais repart du Moustoir avec la satisfaction d’avoir accompli un match solide, et de ne toujours pas avoir encaissé le moindre but en match officiel.
Sur le même thème