masculins / ASSE 1 OL 2

L’OL retrouvé

Publié le 27 octobre 2011 à 08:30 par R.B/S.G

Les Lyonnais ont livré une solide prestation collective face aux Stéphanois… La qualification venant logiquement récompenser ce travail bien fait… Match retour...

L’OL va poursuivre sa route en Coupe de la Ligue où il ne reste plus que 3 marches avant de soulever le Trophée… Mercredi soir à Geoffroy Guichard, le ballon a de nouveau circulé joliment en actions posées ou plus directes. L'OL a marqué sur phases arrêtées. On a senti une concentration de tous les instants. On a perçu la sérénité. On a vu ou revu des joueurs à leur avantage. « Certains titulaires » ont pu souffler et « les remplaçants » montrer leur envie de changer la donne. Briand et Bastos ont marqué… Vercoutre a sorti l’arrêt qu’il fallait… Ederson montrait vivacité et technique… Lacazette, en position d’avant centre, a torturé la défense verte… Cris a fait du très bon Cris….

Du coup, l’OL a de nouveau goûté aux joies de la victoire à l’extérieur au terme d’un match globalement plein du début à la fin. Un succès à l’extérieur ? Cela ne lui était plus arrivé depuis le succès à Dijon, le 10 septembre dernier. Et on n’oublie pas que tout ceci s’est passé dans un derby en terres stéphanoises. Un court déplacement « tout bénéf » pour la troupe de Rémi Garde qui a remporté ainsi son premier derby d’entraineur.

Mais si ce succès, cette qualification sont importants, le temps manque pour s’arrêter sur cet instant de bonheur si particulier. Il faut tout remettre en jeu samedi soir. La suprématie régionale mais surtout ce costume qui permettrait de l’emporter et de prendre les trois points.

On avoue avoir eu quelques interrogations après les défaites face au Real et au LOSC ; ou après cette incapacité à s’imposer loin de chez soi. On n’avait pas apprécié ses buts encaissés, ce manque de réalisme… On n’a pas envie de se reposer des questions au coup de sifflet final de Monsieur Chapron. Cet OL retrouvé doit surfer sur ce premier derby de la semaine remporté, sur son état d’esprit collectif irréprochable, sur ses qualités individuelles, sur sa capacité à jouer avec un groupe élargi malgré l’absence du guide Lisandro ou encore de Grenier, Pied…

Cet OL retrouvé doit doubler la mise samedi avant de se lancer dans un immense défi face au Real Madrid. Deux rencontres... pour le plus grand bonheur de ses supporters.

Sur le même thème