masculins / Hapoël-OL 1-3

L'OL retrouve des couleurs

Publié le 29 septembre 2010 à 22:45

Dans la chaude ambiance du Bloomfield Stadium, les Lyonnais ont empoché 3 points importants dans l'optique de la qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions.

L’OL avait rendez-vous au Bloomfield Stadium pour y affronter l’Hapoël Tel Aviv lors de la deuxième journée de la Ligue des Champions. Ce stade de 18 000 places affichait complet.

Briand fut le premier à se mettre en action avec un tir lointain du gauche capté sans souci par le portier de l’Hapoël. Dans la foulée Ben-Dayan sollicitait Hugo Lloris d’une belle frappe du gauche (5e). Par la suite, Jimmy Briand était fauché dans la surface et obtenait un penalty logique. Michel Bastos se chargea de le transformer pour donner l’avantage à l’OL (7e). Les Lyonnais maîtrisaient le début de rencontre mais les Israéliens démontraient qu’ils pouvaient vite se porter vers l’avant. Kim Källström tenta une demi-volée lointaine mais le cuir fila loin du cadre. Les joueurs de Gutman jouaient les coups à fond et Sahar inquiétait à son tour le gardien olympien (23e). Malgré son avance au score, les joueurs de Claude Puel montraient quelques signes de fébrilité. En contre-attaque, Gomis était repris in extremis et manquait le KO (35e). C’est au moment où l’OL n’était pas au mieux que Michel Bastos doubla la mise en expédiant un missile dans la lucarne à la suite d’un corner de Gourcuff mal renvoyé par la défense (35e). Juste avant la pause, Antho Réveillère fut victime d’un violent tacle qui le laissa au sol pendant plusieurs minutes. Monsieur Webb siffla la pause sur le score de 2 buts à 0 pour l’OL.

La seconde période démarra sur le même rythme que la première. Les Lyonnais maîtrisaient les débats mais sans se créer de réelles occasions dangereuses. Briand se trouva bien en bonne position mais son  tir fila dans les gants d’Enyeama. Coté israélien Shechter tenta de tromper l’arbitre en s’emmenant le ballon de la main avant de marquer mais Monsieur Webb ne tomba pas dans le panneau. Jérémy Toulalan et ses coéquipiers accusèrent le coup physiquement dans le dernier quart d’heure du match. Dejan Lovren fut coupable d’une faute dans la surface sur un coup de pied arrêté. Le gardien nigérien de l’Hapoël transforma le penalty et réveilla par la même occasion le Bloomfield Stadium (78e). Les Olympiens eurent l’occasion de faire le break mais Pjanic manqua sa reprise à bout portant après un bon centre d’Aly Cissokho (85e). Jérémy pied se créa lui aussi une belle opportunité mais il ne cadra pas sa tentative (89e). Dans les ultimes secondes, Pied s’infiltra dans la surface et après avoir été fauché c’est Miralem Pjanic qui en profita pour glisser le cuir au fond des filets. Les joueurs de Claude Puel s’imposèrent donc 3 buts à 1 sur la pelouse de l’Hapoël.

OL : Lloris, Réveillère, Diakhaté, Lovren, Cissokho, Toulalan, Källström, Gourcuff (Pjanic 77e), Briand, Gomis (Pied 63e), Bastos (Gonalons 89e).
Tel Aviv : Enyeama, Douglas da Silva, Bondarv, Shechter, Badier, Sahar (Tamuz (90e), Vermouth, Zahavi (Abutbul 58e), Ben-Dayan, Yadin, Rocchi (Shivhon 59e).
Avertissements : Badier (7e), Ben-Dayen (46e), Shechter (55e), Abutbul (86e) pour l’Hapoël. Brian (29e), Pied (66e), Lovren (78e).
Buts : Bastos (7e) et (35e), Pjanic (93e) pour l'OL. Enyeama (79e) pour l'Hapoël.

Sur le même thème