masculins / OL 2 - Auxerre 0

L'OL réussit son entrée

Publié le 05 août 2007 à 23:21 par BV

L’OL a remporté son premier match de la saison à domicile, une performance que les Lyonnais n'avaient plus accomplie depuis 1982. Grâce aux premières réalisations en match officiel de ses deux attaquants Baros et Benzema, les Rhodaniens ont idéalement entamé leur saison 2007/2008.

De peu, les Lyonnais n’ont certes pas pris la tête du championnat (ils sont devancés au nombre de buts marqués par Valenciennes) mais l’essentiel est ailleurs. Grâce à leur victoire 2 buts à 0 aux dépens d’Auxerre, ils peuvent se féliciter d’avoir pris un excellent départ, avant d’aller défier Toulouse, samedi.

Jeudi, le choc avait été trop brutal, l’inquiétude trop grande. Quand un seul être vous manque… Mais l’OL n’est pas dépeuplé. Au coup d’envoi, l’ombre de Grégory Coupet planait sur Gerland. « On est tous avec toi Greg » affichait le Virage Nord, en soutien au portier lyonnais, blessé au genou. Sur le terrain, Rémy Vercoutre se sera certainement rassuré. Bien timides, les Auxerrois ne lui auront pas donné l’occasion de briller mais il a en tout cas parfaitement répondu aux rares assauts organisés des joueurs de Jean-Fernandez. "Quand on est gardien à l’OL, on sait que l’on ne va pas avoir beaucoup de ballons à toucher mais il faut être présent au bon moment" affirmait-il au terme de sa prestation sans accroc.
Il a tout d’abord détourné en corner le coup franc rasant de Benoit Pedretti (12e) avant de capter aisément la tête de Marcos (28e). Dans les arrêts de jeu, il remporta son un contre un aux dépens de Maoulida (90e).

Toulalan et les siens ont pourtant pris leur temps avant de prendre la mesure de leurs hôtes. En ce début de saison, l’OL souffre d’un manque de réalisme offensif sans lequel il se faciliterait grandement la tâche. Face à Auxerre, les Rhodanien ont ainsi dû attendre la 33e minute pour ouvrir le score. La faute tout d’abord à Olivier Sorin, le portier icaunais, qui s’interposa sur le centre de Karim Benzema (2e), sortit dans les pieds de Kim Källström (9e) et claqua en corner la frappe puissante de Jérémy Toulalan, privant l’ancien Nantais du second but de sa carrière (31e) en Ligue 1.
Les Rhodaniens auraient pu bien vite se mettre à l’abri s’ils avaient mieux réglé la mire. Baros (8e), Govou sur un centre de Kader Keita qui avait échappé à Benzema et Cris (14e) puis d’un ciseau retourné (27e), Karim Benzema d’une frappe enroulée (15e) et Kim Källström après un somptueux « coup de l’élastique » de Keita n’ont pas cadré leurs tentatives (43e).
A la pause, les Lyonnais avaient ainsi tiré deux fois plus que leurs visiteurs (10 contre 5). Sur l’une de leurs dix tentatives, Milan Baros, bien lancé en profondeur par Jérémy Toulalan, avait piqué le cuir pour tromper Sorin et offrir aux siens un avantage amplement mérité (33e). Le Tchèque inscrivait son premier but de la saison, récompensant des prestations d’avant saison pleines de générosité et d'abnégation.

Autre enseignement de ce premier match de Ligue 1 des Olympiens, Kader Keita pourrait bien enflammer Gerland par ses dribbles chaloupés et ses feintes de corps. A plusieurs reprises, l’Ivoirien mit au supplice Jaures et Martin, les latéraux auxerrois. Sur une de ses percées dans l’axe, Kim Källström hérita du ballon à 20 mètres. Sa frappe enroulée vint se loger dans les gants de Sorin (47e). Sur un centre de Grosso, il ne manqua que quelques centimètres à Milan Baros pour pousser le cuir au fond des filets (54e).

Les Lyonnais géraient leur fin de rencontre à leur main, ne laissant guère d’espace aux coéquipiers de Maoulida. Le virage nord venait à peine de terminer d’encourager Juninho qui s’entrainait derrière le but de Sorin lorsque Karim Benzema surgit pour faire tomber la foudre. D’une frappe surpuissante du pied gauche, le jeune avant-centre rhodanien trouva la lucarne droite du portier auxerrois (70e).

Et Gerland se leva et chanta pour la sortie de Milan Baros et l’entrée en jeu de Juninho. Sur son premier coup franc à 35 mètres, le Brésilien contraignit Sorin à boxer le cuir en corner (76e). A 20 mètres, il ne cadra pas un nouveau coup franc mais l’affaire était entendue depuis bien longtemps (85e).

Les champions de France vont désormais se déplacer à deux reprises avant de recevoir Saint-Etienne. Leur saison est en tout cas idéalement lancée.
Sur le même thème