masculins / Stage Evian

L'OL s'impose logiquement

Publié le 08 mai 2009 à 19:46 par R.B

Les Lyonnais ont battu les Grenoblois 1 à 0... à l'issue d'un match qu'ils ont dominé du début à la fin. Notons le retourde Govou...

Le 8 mai, stade Camille Fournier à Evian ; arbitre, M ; Mathieu Darbon ; spectateurs, 2 000 environ.

OL : Vercoutre (puis Hartock 65ème) – Réveillère (puis Clerc 74ème), Cris, Boumsong (puis Mensah (46ème), Källström (puis Grosso 46ème) – Toulalan (puis Keita 74ème), Makoun, Juninho (cap) (puis Pjanic 46ème) – Delgado (puis Govou 46ème), Benzema (puis Piquionne 46ème), Ederson (puis Mounier 46ème).

Grenoble : Cattier (puis Maubleu 73ème) – Jemmali, Flachez, Paillot (Robin 45ème), Vitakic – Dimitrijevic, Rendulic- N’Ganga (puis Yanev 74ème), El Moubarki (puis Hugo 58ème) – Moreira (puis Tinham 73ème), Akrour (cap) (puis Ravet 54ème).

But : pour l’OL, Pjanic (54ème).

Claude Puel discute avec Vitakic ; Paillot avec Mounier et Vercoutre ; Flachez avec Bruno Génésio et Bernard Lacombe… Nous sommes une petite heure avant ce match amical… L’heure des retrouvailles. Une banderole de supporters lyonnais rappelle les devoirs des joueurs sur un terrain ! A l’annonce des équipes, Juninho et Benzema reçoivent une superbe ovation. Bodmer, mollet, Lloris sont restés en tribune. Est-ce-que l’équipe olympienne qui débute sera celle qui commencera face à Nantes, avec notamment son milieu de terrain Toulalan-Makoun-Juninho ?

La première frappe sera lyonnaise par Ederson après une belle action Juninho-Benzema (3ème) ; sans souci pour Cattier. Les Grenoblois en récupérant un ballon inquiètent un instant la défense du champion de France (6ème). Une sucrerie technique de Makoun(13ème) n’est pas suivi d’effet au niveau du tir. Une faute sur Toulalan (14ème), le public murmure… et Juninho pousse Cattier à une belle parade. L’OL tricote un peu mieux son football sans empêcher les Isérois de jouer un ou deux contres intelligemment (18 et 19ème).

Cahin-caha, les partenaires de Juninho sont à deux doigts d’ouvrir le score après un coup franc de Juninho (25ème) repris par Benzema sur la barre et dégagé ensuite par un Grenoblois sur la barre ! Les Lyonnais accumulent les corners sans réussite. Des maladresses de part et d’autre. Une frappe non cadrée de Benzema (36ème). L’éclair à la 40ème ? Une combinaison Benzema-Makoun pour une frappe aux 20 mètres du Camerounais sorti acrobatiquement par le gardien grenoblois puis un centre de Delgado repris mollement par Ederson. 0 à 0 à la mi-temps malgré la pression lyonnaise à l’image d’une nouvelle barre de Paillot contré lors d’un dégagement. Sur cette action, Paillot se blesse, remplacé par Robin.

Des changements à l’OL… aucun du côte de Grenoble. Cattier sort une frappe de Piquionne (47ème) avant que Govou ne tente un retourné acrobatique dès son 2ème ballon. Et toujours « Sid », plein de jus et d’appétit qui obtient un nouveau corner sur lequel Makoun place une tête de peu à côté. Dans la foulée, un centre de Govou trouve Mounier en relais pour un but de Pjanic (54ème). Enfin un but lyonnais.

4 minutes plus tard, un centre de Réveillère trouve le Bosniaque pour un doublé manqué d’un cheveu. Une seule équipe sur le terrain avec plus de rythme à l’image d’un bon Pjanic qui sur corner invite Grosso à une superbe reprise de volée détourné par Cattier. Avec la rentrée de Clerc et de Keita, Govou se positionne derrière Piquionne et Pjanic recule au niveau de Makoun. Mis à part un coup franc isérois, le champion de France continue sa domination sans partage en tentant d’alourdir en vain le score.

Comme en championnat, l’OL a pris la mesure de son voisin. Claude Puel a pu constater que Govou avait joué sans crainte. Vu aussi les envies de Mounier, Pjanic. Samedi, les Lyonnais auront droit l'après-midi à une séance d'entrainement.
Sur le même thème