masculins / Nancy 0 - OL 2

L'OL : Sur un rythme infernal

Publié le 14 janvier 2006 à 20:20 par SR

Derrière les Gones, il risque certainement d’y avoir à nouveau de la casse puisque 4 prétendants à l’Europe s’affrontent quelques heures après ce Nancy – OL, pour l’ouverture de la 22ème journée. En effet, les résultats d’Auxerre – Lens et Monaco – Bordeaux peuvent leur être profitables...

...à condition de l’emporter au stade Marcel Picot, sur un terrain dur et en partie gelé.
Les Nancéiens n’ont pas froid aux yeux. Ils avaient donné du fil a retordre aux Gones au match aller avant que Claudio Caçapa ne pointe sa tête en fin de rencontre. Les grosses écuries ne leur font pas peur. Leurs derniers résultats le confirment avec une victoire à Auxerre, un nul contre Bordeaux et une nouvelle victoire au stade Bollaert, malgré une égalisation signée Frau, les hommes de Pablo Correa ont montré qu’ils avaient de la ressource. N’oublions pas qu’ils avaient stoppé nette la série de victoires marseillaises… Cette équipe grappille des points là où l’on l'attend le moins et malgré les absences des attaquants Kim, Kroupi et Curbelo, toujours en soins, cette rencontre face au Champion de France ne manque pas d'enjeux.

Gérard Houllier à été contraint d’effectuer 4 changements dans son 11 de départ. Juninho a rejoint Réveillère et Abidal à l’infirmerie. Malouda est encore forfait et Diatta est aux côtés du Nancéien Diakhaté au sein de l’effectif du Sénégal.

Mr Ledentu est au sifflet de cette première rencontre comptant pour la 22ème journée de Ligue 1 Orange.
Dès l’entame du match, Nancy fait le forcing et confisque le ballon avec une position très élevée. Puygrenier et Fred se chamaillent l’un l’autre. Le jeu et la possession de balle sont parfaitement équilibrés. L’organisation Nancéienne laisse très peu de ballons au trio offensif lyonnais. Sidney parvient tout de même à passer le rideau du milieu avant d’adresser un centre fuyant devant la cage de Bracigliano. Le Lorrain s’empare du ballon en 2 temps devant Fred et Benzema (21’). Suite à ce premier danger, Govou, très en forme, revient à la charge 10 minutes plus tard sur un décalage de Benzema. Sa frappe s’envole hors du cadre (31’). Berenguer répond de la tête mais n’obtient pas plus de réussite que son adversaire (32’). Sarkisian prend du jaune pour avoir irrégulièrement retenu Benzema. C’est au tour de Govou, très remuant, d’être accroché non loin du but. Fred tente de convertir le coup franc… sans réussite (38’).
Sur une ouverture de Pedretti, Benzema amortit dans la surface et décale Fred qui enchaîne un contrôle-tir repoussé par Bracigliano. Dans la foulé, Benzema et Pedretti se font contrer par la défense lorraine.

Le coup de sifflet de Mr Ledentu renvoit les équipes aux vestiaires au terme d'une première mi-temps équilibrée. A la reprise, l’arbitre ressort son carton jaune pour Zerka. Après un très bon travail côté droit : l’attaquant simulait une faute de Monsoreau dans la surface. Malheureusement pour lui, le sifflet de Ledentu n’était pas loin.
Après une récupération dans le couloir gauche, Caçapa s’occupe de remonter le cuir à grandes enjambées. Le Brésilien envoie Benzema fixer la défense dans la surface. Le jeune Karim enrhume le défenseur et le gardien avant de servir son capitaine Caçapa qui avait suivi l’action. Claudio, unique buteur du match aller, inscrit son second but de la saison contre cette même formation, qui lui porte décidément chance. Le rythme s’accélère avec une équipe nancéienne qui souhaite revenir au score et des Olympiens qui ne veulent pas en rester là. Benzema est contré dans la surface (52’), la frappe de Brison trouve Coupet (57’), alors que Cris chope tous les ballons de la tête. Chouleur entre en scène du côté de Nancy. Duchemin fait briller Coupet d’une superbe claquette pour sortir un ballon de sa lucarne (70’).
La hargne de Govou lui coûte un carton jaune sur un tacle trop appuyé (75’). C’est au tour de Puygrenier de titiller Coupet. Sa frappe de mule est bien captée par « Greg » qui plonge impeccablement.
Entrée en jeu une poignée de secondes plus tôt, Wiltord dépose un corner sur la tête de Fred pour le 11ème but de la tête des Lyonnais (83’ ; 0-2).
En fin de partie, Berthod fait souffler Benzema avant que Mr Ledentu ne renvoie les acteurs de cette rencontre aux vestiaires.

Les Gones signent leurs 4ème victoire d’affilée en 2006 grâce à des réalisations du capitaine Claudio Caçapa sur un service de Benzema suivis d’une tête imparable de Fred, sur un corner de Nino. Très réalistes, les hommes de Gérard Houllier ont fait la différence en seconde période et mettent la pression sur leurs poursuivants qui joueront ce soir.
Sur le même thème