masculins / OM - OL

L’OL taille grand patron

Publié le 28 novembre 2012 à 22:53 par R.B

Une très belle équipe lyonnaise s’est imposée au stade Vélodrome avec notamment un triplé de Gomis… Elle a donné la leçon aux Marseillais… Elle prend la tête de la L1…

Avec pour première place en jeu, ce duel des Olympiens était attendu. D’autant que l’OM avait relevé la tête en battant le LOSC dimanche dernier alors que l’OL trébuchait lourdement face au TFC. Qui de l’OM ou de l’OL allait devancer le PSG en tête de la L1 ? Une équipe sans surprises dans les rangs phocéens en tenant compte des absences de Gignac, d’Amalfitano et du manque de compétition de Rémy. En ce qui concerne l’OL, Lisandro, Lovren et Briand sont en soins. Au dernier moment, Gourcuff (gêne aux adducteurs)  n’a pas fait le voyage au Vélodrome… Mais Michel Bastos est enfin de retour dans le groupe…  Le Brésilien débutera sur le banc. Ghezzal et Grenier sont titulaires. Une question préoccupe les acteurs : est-ce-que les conditions climatiques ne gêneront pas les débats ?

 La pelouse a souffert avec les pluies des dernières heures. Un premier ballon marseillais inquiète Vercoutre, mais dans la foulée, Mandanda coupe la course de Gomis, lancé par Lacazette après une perte de balle de Barton, dans la surface de réparation. Le penalty est transformé par Gomis (3ème). Le tournant du match ? Une rencontre rythmée, engagée. Une superbe action collective  phocéenne se termine par une envolée de Vercoutre sur une tête de J. Ayew (15ème). Vercoutre en haut… puis en bas sur une boulette à deux doigts d’offrir une balle de but à J. Ayew (18ème) !

Un match toujours aussi agréable à regarder malgré une pelouse ressemblant de plus en plus à une cour de ferme. Quand l’OM domine un peu, l’OL tient le coup intelligemment et prend son temps lorsqu’il récupère, possède  le ballon. L’OL attend pour contrer… Gomis profite d’un centre de Dabo manqué par Diawara pour enchainer contrôle, dribble… et but (35ème). Oh que cela sent bon pour les partenaires de Gonalons ! Les Lyonnais, réalistes avec deux buts en quatre tentatives,  conduisent le match en patrons avec un remarquable Gomis, une organisation consistante, un équilibre… et mènent logiquement 2 à 0 à la mi-temps.



L’OM peut-il revenir sur l’OL ? En débutant la seconde période, difficile de le croire. L’OM passe en 4-2-3-1 avec l’entrée de Rémy à la place de Barton. A. Ayew oblige de suite Vercoutre à mettre sa frappe en corner. Mais quelle reprise de volée de Malbranque sur un centre de Lacazette ! Et de trois… L’OL continue de mordre dans cette rencontre avec un incroyable appétit. Certes l’OM tente mais sans véritable danger pour une équipe en tous points remarquables… un modèle de collectif qui se montre une nouvelle fois bien disposé avec une frappe de Lacazette sortie du pied par Mandanda (68ème). Avant le troisième but de Gomis sur une action Dabo/Lacazette/Réveillère. Et de quatre ! Cela s’appelle une raclée, une leçon. L’OM se reprend avec un but de Rémy à la réception d’un dégagement de Vercoutre (78ème). Fanni est expulsé. L’OM s’est un peu plus compliqué la tâche. Le score en restera cependant là malgré une dernière occasion franche pour Gomis sur une offrande de Bastos .

L’OL peut savourer le coup de sifflet final de Monsieur Turpin. En ce 28 novembre, l’OL s’assoit dans le fauteuil de leader  en ayant produit une très grosse impression.


A Marseille, stade Vélodrome, 30 000 spectateurs environ ; arbitre, M. Turpin. OM 1 OL 4 (mi-temps : OM 0 OL 2)

OM : Mandanda (cap) – Fanni, Diawara, Nkoulou, Morel – Kaboré (puis Abdullah 56ème), B. Cheyrou, Barton (puis Rémy 46ème) – Valbuena (puis Abdallah (81ème), J. Ayew. A. Ayew. Entr : Baup.

OL : Vercoutre – Réveillère, Bisevac, Umtiti, Dabo – Gonalons (cap), Malbranque – Lacazette (puis Bastos 75ème), Grenier, Ghezzal (puis Benzia 81ème) – Gomis. Entr : Garde.

Buts : pour l’OL, Gomis (3ème, 35ème, 72ème), Malbranque (47ème) ; pour l’OM, Rémy (78ème)

Avertissements : pour l’OM, Mandanda (2ème) ; pour l’OL, Gonalons (10ème), Gomis (41ème)

Expulsions : pour l’OM, Fanni (80ème)

 

 

 

Sur le même thème