masculins / Monaco - OL 1-1

L'OL toujours en convalescence

Publié le 20 décembre 2009 à 22:58 par AG

Les joueurs de Claude Puel avaient parfaitement démarré la rencontre en ouvrant le score par Bastos (22e) avant de concéder l'égalisation de Park (35e). En seconde période les olympiens ont été bien moins à leur aise.

[IMG50014#C]

Pour ce déplacement à Monaco, les olympiens ont eu une préparation perturbée en raison de la neige qui avait recouvert Tola Vologe ces derniers jours. Claude Puel pouvait néanmoins se satisfaire du retour de Jérémy Toulalan sur le banc lyonnais. Le milieu olympien était donc constitué de Makoun, Gonalons et Pjanic.

Les Lyonnais démarrèrent la rencontre de façon appliquée. Lisandro puis Bastos frappèrent au but mais à une minute d’intervalle mais sans cadrer leurs tentatives (6e). Les Monégasques évoluaient très bas et laissaient l’initiative du jeu aux olympiens. L’étincelle qui manquait aux joueurs de Claude Puel vint finalement sur coup franc. Placé à environ 25 mètres du but monégasque, Michel Bastos expédia un missile du gauche qui laissa Ruffier impuissant (22e). Cet avantage d’un but ne mettait pas les Lyonnais à l’abri d’un contre des joueurs de la Principauté. Chose rare, les gaz lacrymogènes envoyés par la police força l’arbitre Monsieur Bré  à interrompre la rencontre durant quelques minutes. Sur un centre de Bastos, Cris effectua une remise de la tête pour Makoun qui fut contré à bout portant par Ruffier (31e). A la suite d’un coup franc dévié, Lloris jugea mal la trajectoire du ballon et donna l’opportunité à Puygrenier de prolonger pour Park qui marqua dans le but vide (35e). Le portier des Gônes se rattrapa plus tard en boxant un tir puissant d’Alonso (39e). Sur un longue touche Park donna une dernière frayeur au olympiens avant la mi-temps.

A la reprise, Mollo répondait à une tête arrière de Cris mais aucun des deux gardiens de but n’était vraiment inquiétés (49e). Cesar Delgado remplaça alors Jean II Makoun (58e). Par rapport à la première période, les Lyonnais avaient beaucoup plus de mal à se projeter vers l’avant. Park centrait vers Mollo qui voyait sa tête passer à quelques millimètres du but lyonnais (64e). Jérémy Toulalan effectua son grand retour sur les terrains en remplaçant Michel Bastos (74e). Sur un corner de Chelito Delgado, Cris plaça un coup de tête que Ruffier capta sans souci (80e). Dans la foulée, Hugo Lloris sauva son équipe en repoussant un tir de Néné. Sur l’action suivante, Lisandro glissa pour Delgado qui se heurta au gardien de la Principauté (82e). "Licha" frappa une ultime fois au but sur un service de Toulalan mais sans trouver le cadre (87e). Avec deux mi-temps bien différentes, les joueurs de Claude Puel devaient donc se contenter du point du match nul.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème