Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL-La Corogne 2-2

L'OL trouve ses marques

Publié le 02 août 2009 à 20:15 par AG

Dans une partie où l'OL a été dominateur, les deux nouveaux attaquants lyonnais ont trouvés le chemin des filets (Gomis 50e et Lisandro 74e). Les Lyonnais ont en revanche montré quelques lacunes sur coups de pieds arrêtés.

C'était le dernier test pour les joueurs de Claude Puel avant la première journée du championnat dans une semaine face au Mans. L'OL affichait une attaque inédite composée de Lisandro et de la dernière recrue olympienne, Bafé Gomis.

Les olympiens furent rapidement pris de court. Sur un ballon en profondeur, l'arbitre ne bronchait pas alors que l'attaquant espagnol était parti d'une position de hors-jeu et Hugo Lloris déséquilibra celui-ci dans la surface de réparation. Penalty ! Rikki pris le portier lyonnais à contre-pied (4e). L'OL sonna la révolte grâce à Jérémy Toulalan dont la tête fut bien bloquée par le gardien de la Corogne (7e). Les Espagnols jouaient très défensivement et ce fut très compliqué por L'OL de contourner ce bloc. Michel Bastos glissait un ballon a Sidney Govou mais celui-ci fut signalé hors-jeu alors qu'il allait se présenter face au portier adverse. Cissokho, bien en vue dans cette partie, centra vers Bafé Gomis à qui il manqua quelques centimètres pour pouvoir exploiter l'offrande (27e). Gomis, encore lui, lancé sur le coté droit fut retenu irrégulièrement par Lopo (39e). Le latéral de la Corogne récolta un avertissement. Michel Bastos frappa un coup franc détourné, le ballon atterit sur Jean II Makoun qui tenta de redresser de la tête mais le cuir fila au-dessus (40e). Alvarez s'infiltra dans la surface olympienne et tenta sa chance mais Hugo Lloris repoussa en corner (41e). La fin de période s'anima. Jean II Makoun déclencha une ouverture vers Lisandro qui fut trop court pour se saisir du cuir (44e). Les olympiens se procurèrent une superbe occasion initiée par Sid Govou qui glissa a Gomis dans la surface. L'attaquant lyonnais frappa une première fois du droit puis une seconde fois du gauche mais fut contré a deux reprises par un défenseur puis par le portier espagnol, Aranzubia, qui repoussa des pieds (45e).

Aucun changement n'était à signaler à l'entame de la seconde période. Très vite dans cette deuxième mi-temps, Makoun donna à Toulalan qui remisa en une touche de balle vers Bafé Gomis. L'ex-stéphanois bénéficiait d'un contre favorable face au gardien pour marquer dans le but vide (50e). Egalisation lyonnaise ! Michel Bastos adressa un centre parfait mais Sid Govou ne pu qu'effleurer le ballon qui passa de peu à coté (57e). Les Lyonnais appuyaient sur l'accélérateur. Tour à tour, Bastos puis Lisandro voyaient leurs frappes passer a quelques millimètres au-dessus du cadre (60e). Claude Puel décida d'effectuer des changements. Pjanic succéda à Gomis puis Ederson et Källström entrèrent à leur tour en jeu pour substituer Govou et Bastos. Lisandro Lopez hérita du ballon dans l'axe du but et déclencha une frappe d'une vingtaine de mètres qui est venu se nicher dans la lucarne d'Aranzubia (74e) !!! C'était le premier but de l'Argentin sous le maillot lyonnais et il fut absolument magnifique. Kim Källström tira un coup franc et il fallut une claquette du portier espagnol pour sauver son camp (78e). Ederson frappa un coup franc idéalement placé et Aranzubia était à la parade (81e). Sur un coup franc bien placé, les espagnols égalisèrent par l'intermédiaire de Juca (88e). Hugo Lloris était pris à contre-pied. Après quelques échauffourées venant du public présent à Aix-les-Bains, l'arbitre décida de mettre un terme à la rencontre avec quelques secondes d'avance.

Claude Puel
La seconde période a été très bonne. En première on affrontait une équipe très bien regroupée et qui n’a pas laissé du tout d’espace. On a pas su contourner ce gros bloc pout jouer. Au fur et à mesure il y a eu plus d’espaces et on a été récompensé par le premier but. Il nous a manqué un peu de liant en première mi-temps, il y avait sans doute trop d’espaces entre les lignes et on n’a pas su faire les bons décalages, jouer juste. C’est très bien que nos attaquants ont marqué. L’équipe peut faire beaucoup mieux encore. On voit que l’on a un potentiel car par séquences, l’équipe montre de la qualité mais maintenant il faudra le faire sur tout un match et d’un match à l’autre.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.