masculins / OL - Bordeaux

Lucas Tousart : « On ne s’enflamme pas » (Tribune OL)

Publié le 19 août 2017 à 06:00 par BV/SC

Lucas Tousart voit dans le début de saison de l’OL « une récompense du travail fourni lors de la préparation », mais prévient : « pour l’instant, cette première place est anecdotique ».

Dans quel état d’esprit est le groupe actuellement ? 

«  Le groupe est très bien. On est récompensés du travail que l’on a fourni en préparation. On est très contents et sereins. Ce qui prédomine, c’est la satisfaction, mais on ne s’enflamme pas pour autant car on sait très bien que le championnat est encore très long. On sait que, pour l’instant, cette première place est anecdotique. On avait à cœur de bien faire les choses dès le début de la saison car lorsqu’on loupe l’entame de championnat, c’est plus compliqué par la suite. L’effectif a été pas mal modifié à l’intersaison. 

Vous avez récolté deux cartons jaunes lors des deux premières journées, ce qui signifie que vous êtes sous la menace d’une suspension en cas de nouvel avertissement. Qu’est-ce que cela change dans votre jeu ? 

Je n’ai pas regardé le match que je manquerais car j’espère ne pas être suspendu. Ça me reste un peu en travers de la gorge parce que face à Rennes j’ai le sentiment de n’avoir rien fait. Il va falloir que je sois attentif. Je vais devoir être plus prudent tout en gardant un certain taux d’agressivité parce ce que sinon, à mon poste, on se fait passer trop facilement. Il ne faut pas trop y penser, même si c’est dans un coin de la tête. C’est un peu ch… 

Quel souvenir gardez-vous du match OL – Bordeaux de la saison dernière ? 

J’étais entré en fin de match. C’étaient mes premières minutes de la saison. Ce n’est pas un bon souvenir, c’est une période où l’on n’était pas bien. Ce soir-là, Max avait été expulsé. Pour moi, cette suspension a été un déclic. S’il n’est pas suspendu (4 matches ferme), je reste sur le banc et je dois encore attendre avant de pouvoir faire mes preuves. 

Vous êtes aujourd’hui dans la peau d’un titulaire. Qu’est-ce que cela change pour vous ? 

C’est vrai que quand on est remplaçant, ou absent du groupe, on se pose des questions. Dans la tête, on est mieux quand on est titulaire, on se concentre davantage sur ce que l’on a à faire sur le terrain. Même dans la vie de tous les jours, c’est plus agréable, on se sent plus apaisé. En tout cas, c’est mon cas. Il ne faut pas se sentir dans un fauteuil, une place de titulaire n’est jamais un acquis, mais quand on est titulaire et que l’on fait bien le job, on est mieux dans la vie. La prolongation de contrat que j’ai signée la saison dernière (jusqu’en 2022) m’a aussi conforté dans la confiance que le club avait en moi. C’est un contrat longue durée, pour moi c’est positif. 

Dans quels domaines avez-vous encore des progrès à accomplir ? 

Je dois m’améliorer dans la prise d’informations. Je dois prendre l’info plus tôt pour jouer vers l’avant. Je dois aussi faire des passes qui permettent de casser des lignes.  


L'interview de Lucas Tousart est à retrouver en intégralité dans la Tribune OL du match entre l'OL et les Girondins de Bordeaux. 

Sur le même thème