Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / Conférence de presse

M. Biševac : « Je signe pour un podium »

Publié le 14 novembre 2012 à 16:15 par T.B

Suspendu avec la sélection serbe, Milan Biševac a profité de sa semaine ‘’au calme’’ à Tola Vologe pour faire le point face aux journalistes.

 Milan, avec le recul, comment interprètes-tu le nul décroché à Sochaux ?
La déception d’abord. Parce que les Sochaliens nous sont rentrés dedans, ils ont joué leur peau dans ce championnat. J’ai coutume de dire qu’à défaut de ne pas remporter un match, on se doit de ne pas le perdre […] Après la grosse prestation livrée à Bilbao, on a eu du mal à enchaîner. Mais un point reste un point. Il est important. L’occasion manquée d’être leader ? Honnêtement cela ne change rien car beaucoup de matchs peuvent bouleverser la donne et c’est seulement à la fin qu’on fera le bilan. Je le répète : notre objectif est de finir sur le podium.

Justement, comment qualifier le début de saison de l’OL ?
Il est très correct. L’OL affiche un bilan d’une seule défaite en Ligue 1, pas mal non ? Aujourd’hui je signe tout de suite si on conserve cette place sur le podium ! Sans oublier cette qualification, pour les seizièmes en Europa League, décrochée très tôt. Le titre ? Encore trop tôt pour en parler… Même Paris, annoncé comme le grand favori n’aura pas la tâche aisée. (Il sourit) Certes il y a de super joueurs et une grosse équipe, mais le championnat est très homogène avec je crois neuf clubs en quatre points. J’estime que celui qui perdra le moins de point, en cours de route, face aux « petits » sera champion.

Je préfèrerais m’imposer 1-0 à tous les matchs mais ça n’existe pas

… Et prendre peu de buts ?
Oui c’est sûr, on nous parle beaucoup des buts encaissés. Néanmoins Lyon possède la cinquième meilleure défense de Ligue 1. En tant que défenseur, je préfèrerais m’imposer 1-0 à tous les matchs mais ça n’existe pas. Regardez ce succès à San Mamés (3-2), il y a eu des buts, du spectacle, et moi je n’avais pas été aussi heureux après un match depuis longtemps ! Je pense collectif avant tout et c’était une grosse performance à ce niveau.

 Par-rapport aux changements réguliers opérés en charnière centrale, est-ce difficile à gérer ?
Ce n’est pas un problème. Dejan, Bako ou Sam’ ? Tous les trois sont de bons joueurs, jeunes de surcroît, donc quel que soit le partenaire, j’échange beaucoup avec lui sur le terrain… Et en Français, même avec Dejan (Rires) ! Il appartient au coach de trouver la meilleure solution, mais la rotation ne pose aucun souci.

Le prochain adversaire, qui se profile à Gerland, se nomme Reims, quelle est l’ambition ?
Gagner afin de consolider cette position sur le podium. Il n’y a pas d’autres questions à se poser. La spirale est positive et il faut continuer comme ça contre Reims. Une équipe joueuse dont on devra se méfier si je me réfère à leur opposition face au PSG. En ce qui concerne le statut de meilleur club à domicile, cela nous donne de la confiance. Dans notre stade et devant nos supporters, il ne faut rien lâcher. Car on ne peut pas se permettre d’abandonner des points face à des moins bien classés.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème