masculins / Pendant la trêve

M comme… Malouda

Publié le 18 juin 2007 à 10:00 par SR

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place à la lettre M comme… Malouda

Après avoir fait ses gammes à Châteauroux puis à Guingamp, cela fait maintenant 4 ans que Florent Malouda traine sa musculature entre Rhône et Saône.
L’originaire de Guyane est aujourd’hui un joueur complet faisant le bonheur de l’Olympique Lyonnais mais aussi de l’équipe de France. En effet, c’est l’un des joueurs les plus utilisés cette saison par Gérard Houllier et Raymond Domenech. En championnat, il comptabilise 35 rencontres, étant 27 fois titulaire et buteur à 10 reprises. En Champions League il plafonne à 7 rencontres sur 7 possibles inscrivant 2 pions. En chiffre, c’est 3600 minutes, 13 buts en 118 tirs lors des 54 matchs officiels de l’OL disputés dans 5 compétitions différentes. En « Bleu » il a démarré à 10 reprises… sur 11 rencontres cette saison, marquant un but au passage lors de ses 812 minutes de jeu, le meilleur total... Et c’est 2 minutes de plus que Coupet et Abidal.

Finaliste de la coupe du monde comme de la coupe de la Ligue, champion de France pour la 4ème fois consécutive et élu meilleur joueur du championnat, « Flo », joueur moderne et modèle, vient de conclure une bien belle saison. M comme Moderne, par son physique, sa puissance, sa technique… sa polyvalence. Amené à suppléer Fred, Carew, Benzema et autres compères à vocation offensive alors en convalescence ou purgeant leur peine de suspension, l’ailier gauche prit les choses en mains durant l’hiver, palliant avec succès les absences des attaquants de métier contre Lens, Nancy puis Monaco.

M comme Modèle par son sérieux, sa gentillesse, connu pour son sens du sacrifice, sa loyauté envers l’équipe. Homme souriant, blagueur, chambreur parfois, père de 3 enfants et capitaine à maintes reprises. Ce guyanais aime le piment et apporte une forte dose d’émotions par ses dribbles chaloupés, ses percées, ses courses côté gauche, sa détente hors norme, son jeu de tête admirable… sans oublier ses touches de fantaisie faisant danser les défenseurs adverses. Amateur de zouk, de salsa, de reggae, de musique haïtienne et africaine… Monsieur le pur gaucher est un rayon de soleil, une nouvelle étoile, une étoile nommé « Maloude »