masculins / OL - SC Bastia

"Ma saison ? Elle n’est pas bonne…"

Publié le 14 avril 2015 à 14:01 par R.B

Yassine Benzia a été très clair sur ses huit derniers mois… Il parle de déception mais garde confiance pour la suite de sa carrière… en espérant apporter un plus à l’équipe dans cette fin de saison…

Sera-t-il ou non dans le groupe face au Sporting Bastia ? Titulaire ? Remplaçant avec du temps de jeu? Des questions qui reviennent désormais  en boucle à propos de l’international espoir français. Au final, il n'a pas été retenu dans les 18 pour la venue de l'équipe corse. Présenté comme un futur grand quand il a débarqué à l’OL, il n’a pas encore concrétisé toutes les louanges qui lui étaient adressées ou celles qui ont accompagné certaines prestations. Son temps de jeu n’évolue guère depuis la saison 2012-2013 : 536 minutes puis 623 et 473 pour l’instant. Son total de buts ? 2 par saison. Yassine s’est montré plus prolifique avec le maillot bleu avec lequel il a toujours été performant : 23 matches entre U19 et Espoirs pour 13 buts. Cette saison, il a souvent été absent du groupe pour blessures (coude, cheville, adducteur) et aussi par choix de l’entraîneur. Il a rarement enchaîné et a même complétement disparu du groupe avant d’y revenir à Guingamp. « J’espère que Yassine ne restera pas un éternel espoir. Il a des qualités qu’il doit mieux exploiter… ». Un jugement signé Bernard Lacombe.

Yassine comment juges-tu ta saison ?
« Elle n’est pas bonne. Il y a eu des blessures. Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Je n’ai presque pas pu enchainer les rencontres. Tout n’est pas lié… Je suis très déçu… J’espérais mieux. Mais quand cela ne va pas, ce n’est pas la faute que d’une seule partie. Je sais que moi, je n’ai pas toujours fait ce qu’il fallait. J’ai fait mon autocritique. Il faut avancer. L’avenir ? Je veux d’abord finir la saison en trombe. Chaque chose en son temps. On fera le bilan à la fin… »

Comment te considères-tu ? Encore comme un espoir ?
« Les gens oublient trop souvent que je n’ai que 20 ans. C’est vrai que j’ai commencé jeune et que l’on m’attendait plus rapidement à un autre niveau. J’ai confiance en moi. Je vais franchir le cap… si Dieu le veut ».

Qu’as-tu ressenti quand tu as été sélectionné dernièrement en Espoirs ?
« C’est une marque de confiance. Cela m’a fait du bien comme d’avoir été rappelé dans le groupe pour le déplacement à Guingamp et de rentrer en jeu. Les  entraîneurs qui disent du bien de moi (Willy Sagnol, par exemple) ? Cela fait plaisir à entendre. Mais après, je ne m’occupe que du terrain… ».

On t’a souvent reproché ton attitude comme de manifester de la tristesse ?
« D’abord, j’ai du mal à montrer mes émotions quand je ne connais pas les gens. Après, je suis un footballeur. Et quand je ne joue pas, je n’ai pas envie de sourire ».


« Je suis un attaquant, un joueur offensif. Je suis un buteur. Le but, c’est une obsession. Je ne suis pas heureux quand je ne marque pas sauf si je donne une balle de but à mes partenaires »


Dans quel système de jeu, tu te sens le mieux ?
« Je préfère évoluer aux côtés d’un autre attaquant. Sur un côté ? J’ai joué au début à ce poste mais je n’aime pas. Je n’ai pas été formé à ce poste. Bien sûr, je peux m’adapter. Mais, je suis un attaquant, un joueur offensif. Je suis un buteur. Le but, c’est une obsession. Je ne suis pas heureux quand je ne marque pas sauf si je donne une balle de but à mes partenaires ».

La concurrence ?
« Il y en a dans tous les grands clubs. A l’OL, cette saison, Alex (Lacazette) et Nabil (Fekir) ont explosé. Je suis content pour eux. Et, il n’y a pas à se le cacher : ils sont les titulaires en attaque. Moi, je veux gagner ma place, gratter du temps du jeu, m’imposer, apporter un plus à l’équipe. Je suis revenu dans le groupe face à Guingamp. Je veux y rester ».

Comment juges-tu la rencontre à venir face au Sporting Bastia ?
« Comme face à tous les adversaires que nous affrontons, ce ne sera pas facile… ».

Sur le même thème