masculins / OL - ASSE 2-0

Magnifique !

Publié le 29 octobre 2011 à 23:02

L'OL remporte son deuxième derby en moins de trois jours. Longtemps en infériorité numérique, les lyonnais ont fait preuve d'une solidarité exemplaire

L’OL recevait l’ASSE après s’être imposé (2-1) en terre stéphanoise trois jours plus tôt en coupe de la Ligue. C’est un stade de Gerland plein à craquer et chaud bouillant qui s’apprêtait à accueillir ce nouveau derby.

Les gones entamèrent la rencontre pied au plancher. Les gones bénéficiaient de plusieurs coups de pied arrêtés mais sans inquiéter outre mesure le portier stéphanois. Lancé en profondeur, Aubameyang manqua de peu le cadre face à Lloris mais Gerland eut une belle frayeur (9e). La bataille était rude au milieu de terrain et jusqu’à la demi-heure de jeu peu d’espace s’offrait aux attaquants des deux équipes. Aly Cissokho tenta tout de même sa chance de l’angle de la surface mais sa tentative fila assez loin du cadre (25e). Les contre-attaques fusaient de part et d’autre. Alex Lacazette se jouait d’Ebondo sur le flanc gauche avant de servir Bafé Gomis dont le plat du pied termina sa course à coté pour quelques centimètres (35e). La première mi-temps s’acheva sur un coup franc de Yoann Gourcuff au-dessus du cadre de Ruffier.

Les joueurs de Rémi Garde avaient décidé de mettre le feu à l’entame de la seconde période. Le match prit inévitablement une autre tournure lorsque Mouhamadou Dabo, qui avait remplacé Aly Cissokho à la pause, fut expulsé pour un tacle appuyé sur Nicolita. Le  joueur stéphanois se tordait de douleur mais se releva plutôt vite quelques secondes plus tard. Les accrochages se multipliaient mais malheureusement les Olympiens ne profitaient pas du grand nombre de coups de pied arrêtés qu’ils se procuraient. Briand s’arrachait pour servir Lacazette dans la surface des verts mais la frappe de ce dernier fut capté sans trop de souci par Ruffier (59e). Les coups pleuvaient mais Monsieur Chapron et ses accesseurs oubliaient de siffler certains d’entre eux. Kim Källström pourrait en témoigner (64e). L’OL aurait pu ouvrir la marque sans une énorme claquette de Ruffier sur un coup de casque de Jimmy Briand (72e). Même en infériorité numérique, Yoann Gourcuff et ses coéquipiers poussaient dans le dernier quart d’heure. Les efforts lyonnais seront récompensés à dix minutes de la fin. Bafé Gomis prolongea un corner de Yoann Gourcuff vers Jimmy Briand qui plaça sa tête au fond des filets à bout portant (81e). C’était du délire à Gerland. Aubameyang puis Sinama Pongolle donnèrent quelques frayeurs dans les ultimes minutes mais Hugo Lloris veillait. En toute fin de rencontre, Yoann Gourcuff intercepta un ballon sur Paulo et face à Ruffier, le numéro 8 lyonnais piqua son ballon pour mettre l'OL à l'abri. Ce but d'anthologie clotura la rencontre et mit Gerland en transe ! Cette semaine restera dans l'histoire avec deux derbys remportés en trois jours.

La feuille de match !

Sur le même thème