masculins / OL - Brest J-1

Maintenant… c’est l’heure

Publié le 20 août 2010 à 19:02 par R.B

Avec un seul point en deux rencontres, l’OL se doit, plus que jamais, de l’emporter face à un promu brestois qui n’aura rien à perdre en venant sur la pelouse du septuple champion de France…

Considérons que les Lyonnais n’avaient pas réglé leur réveil sur la bonne heure ! Ils ont ainsi pris 180 minutes de retard… Rien de grave s’ils remettent désormais les pendules au bon endroit. Certes Cis et Bastos sont indisponibles et manqueront au moins les matchs face à Brest et Lorient. Certes Réveillère est suspendu ce samedi. Certes Lisandro est toujours en soins et comme il « n’a toujours pas décidé » qu’il était en état de reprendre une activité normale en raison de son problème au tendon, il devrait revenir, on l’espère, après la trêve internationale. Certes tout le groupe n’est pas encore au même niveau de forme. Certes, le marché des transferts peut encore perturber certains esprits. Mais malgré tout ces facteurs,  comment envisager que les Olympiens ne s’imposent pas ce samedi chez eux ? Tout autre résultat ferait vraiment désordre.

Le Stade Brestois a retrouvé le haut niveau français après une longue traversée du désert. Son but sera évidemment d’assurer le maintien et si possible le plus rapidement possible. Après deux journées, les hommes d’Alex Dupont comptent le même nombre de points que leurs prestigieux adversaires. Il y a fort à parier qu’ils n’ont pas prévu de points de ce déplacement en terres lyonnaises ce qui devrait les libérer pour réussir un coup. Ils s’appuieront sur l’expérience d’Ewolo, de Daf, d’Elana… mais pas sur les talents de buteur du jeune Roux, forfait. Ils doivent aussi compter sur la valeur des étrangers Darlas, Licka, Micola. Et sur le banc, l’entraineur le plus « buriné » de la L1 derrière René Girard connait son football, même s’il n’a pas toujours fréquenté la L1 dans sa carrière. Il promet du jeu pour s’en sortir en s’appuyant sur de l’enthousiasme, de la fraicheur. Claude Puel parle lui, en autre, d’agressivité défensive, de lignes resserrées et d’un jeu en contres chez ce promu.

Claude Puel va devoir modifier son onze de départ au-delà de ses envies traditionnelles de faire tourner. Lovren remplacera Cris ; Gassama prendra la place de Réveillère. Ensuite, l’entraineur lyonnais a le choix on non de garder son milieu de terrain qui a débuté à Caen. Pour les postes offensifs, parions que Gomis et Briand débuteront la rencontre. Bastos, blessé, Delgado ou Pied peuvent prétendre à une place dans un couloir. Et le banc verra arriver forcément deux jeunes visages. Claude Puel a parlé lors de son point presse de jeudi de rigueur, de concentration. Deux ingrédients à ajouter sans calcul aux  belles choses déjà entrevues.

Sur le même thème