masculins / OL - PSG J-1

Maintenant ou jamais ?

Publié le 24 février 2012 à 19:01 par R.B

En recevant le PSG, l’OL a l’occasion de se racheter et de repartir de l’avant face au favori pour le titre… Un match décisif dans l’optique du podium…

 Les temps changent. Cela faisait très longtemps en effet qu’à cette époque du championnat on ne parlait plus d’un éventuel titre de champion de France pour l’OL. Même quand les Girondins de Laurent Blanc avaient 8 points d’avance en 2009-2010, il en était encore question. Certes, un huitième sacre n’a jamais été l’objectif de cette saison. Il a seulement été question de podium et il semble à 14 journées de la fin que ce soit uniquement sur la troisième marche tant le PSG et le MHSC ont pris les devants, sans oublier le LOSC, 4ème avec 6 longueurs de mieux.

Avec ses deux défaites lors des deux dernières journées conjuguées aux bons résultats des autres concurrents au podium, l’OL s’est mis dans le dur comme l’a dit Maxime Gonalons lors du point presse. Les fuyards se sont échappés, les poursuivants se sont rapprochés, certains sont même légèrement passés devant. L’OL, 6ème, est dans le dur à 14 journées de la fin. Il n’a plus, pour l’instant, son destin en mains.

Ce groupe qui a pris goût comme jamais aux différentes coupes, n’a plus le choix. Il lui est désormais « interdit » de penser à demain en championnat. La vérité, ce sont les 90 minutes à jouer comme si elles étaient les dernières ! Repartir, prendre des points, espérer en récupérer sur les autres équipes, enchainer… enchainer journée après journée. Pas question de se plaindre avec le programme chargé à venir.

Un long processus qui débute ce samedi face à l’ogre de la L1 qui vient avec son épais portefeuille de nouveau riche, sa terrible armada, son entraineur hyper diplômé depuis ses saisons en culottes courtes. Une armée quasi invincible en déplacements, une seule défaite à Marseille, mais qui n’a pas encore décroché son dauphin Montpellier. La couronne n’est pas accrochée sur son front de géant ce qui doit lui inspirer méfiance.

 Ayant organisé face aux Girondins, au début, son équipe avec une idée bien précise, qui selon les uns ou les autres n’a pas marché ou a failli marcher, Rémi Garde optera certainement pour une animation différente. Retour au 4-4-2 ou au 4-2-3-1 ? On imagine que Lisandro, Cris, Cissokho… seront de retour. En lui souhaitant que ses joueurs veuillent bouffer du gazon ! Ces joueurs ont été tellement fustigés depuis dimanche dernier qu’ils doivent avoir envie de redorer leur blason. Cela semble à peu près évident qu’ils y arriveront déjà dans les intentions. Pour le reste, cela dépendra aussi du niveau de jeu proposé par les coéquipiers de Sirigu.

C’est maintenant ou jamais que l’OL doit montrer son potentiel de prétendant au podium. Avant, cela n’a plus été le cas depuis fin décembre, 4 points pris sur 18 possibles, après cela pourrait être déjà trop tard.

Sur le même thème