masculins / OL 1 - Sochaux 0

Malouda étincelle façon « Madjer »

Publié le 29 octobre 2005 à 23:26 par SR

On parle d' « exploit à réaliser » avant la rencontre du coté des <b>Doubistes</b>. Mais réussiront-ils là où ont échoué le <b>Real Madrid</b>, <b>Monaco</b>, <b>Strasbourg</b>, <b>Nancy</b>?

Les Nancéiens, justement, ils viennent de sortir les Lionceaux de la Coupe de la Ligue et s'étaient imposés au stade August Bonal par 2 buts à 0 lors de la 10ème journée. Dominique Bijotat, qui a succédé à Guy Lacombe en début de saison, se présente ce soir à Gerland sans son milieu de terrain Suisse Lonfat, sans son défenseur Potillon et surtout sans Brunel, qui n'avait jusqu'ici manqué aucune rencontre. N'oublions pas que Jérémy Menez revient tout juste de sélection en compagnie de Ben Arfa, Benzema et les autres... Tout ça, s'était pour commencer avec les mauvaises nouvelles. Les bonnes ? Eh bien Romain Pitau est de retour d'une suspension en championnat et les Sochaliens se sont sorti de la zone rouge en battant Monaco le week-end dernier. Contrairement aux Lyonnais, faute de moyen, la « fraîcheur » n'est pas le maître mot chez les Lionceaux qui réalisent leur troisième match en moins d'une semaine. En effet, Coach Houiller à procédé à 9 changements par rapport à Nantes et Cris, Caçapa, Tiago, Juninho, Wiltord et Carew sont frais comme neuf.
Les chiffres ne rassurent pas la formation du président Plessis puisque Sochaux ne l'a pas emporté à Gerland depuis la saison 1991-1992. Dans l'histoire, l'OL l'a emporté 25 fois contre 5 défaites inscrivant 71 buts et en encaissant 33. Cette rencontre oppose la meilleure attaque de L1 contre la 18ème, Sochaux, avec 7 buts inscrit. 18 points séparent les 2 formations. Des chiffres, des chiffres...

Bref, rien ne vaut la réalité du terrain et sur le rectangle vert, le match démarre sur les chapeaux de roue. Dès les premières secondes de jeu, le « joueur du mois de septembre » selon l'UNFP, C+ et l'Equipe, c'est-à-dire Grégory Coupet, renvois du poing gauche une tête décroisée de Zaïri sur un corner de Boudarene. L'action se poursuit et Wiltord, excentré côté droit, échoue sur Richert (2'). Sur une pichenette de « Nino » (Wiltord), Carew est un poil trop court pour couper correctement le cuir (9'). L'international français continu ses efforts sans être récompensé. Décalé par Carew côté droit, sa frappe puissante échoue à nouveau sur Richert (10'). Il revient à la charge 2 minutes plus tard, toujours en puissance à l'entrée de la surface mais Richert est excellent sur sa ligne (12').

Boudarene fauche Malouda dans l'angle de la surface droite de Richert, Juninho envoie un centre-tir dévié de justesse par le portier Sochalien. Sur le corner tiré par Malouda, Djila s'élève et décroise trop sa tête (18'). En sollicitant un une-deux avec Tiago et une série de passement de jambes, Malouda s'ouvre un chemin dans la défense sochalienne mais sa frappe passe à quelques centimètres du but de Richert (19').
Les Lyonnais se montrent de plus en plus dangereux sur coup de pied arrêté, ce coup-ci c'est Carew qui ne décroise pas assez sa tête sur corner. Sur un coup franc de Juninho à 25 mètres du but, Richert place un petit mur et s'empare du ballon devant son poteau gauche (43'). Encore un corner dévié par Carew mais Wiltord manque le cadre (45'). Corner. Coup franc. Corner. Le jeu lyonnais s'accélère en fin de première période mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Et les quelques contres menés par des « Jaune et Bleu », décomplexés ce soir, amènent une volée d'Isabey (40') ou une tentative de Boudarene en solo (41'). Les deux Sochaliens n'inquiètent pas pour autant Coupet puisque le premier sera contré par le gardien lyonnais et la frappe du gauche du second passera à côté.
Après 16 tirs Lyonnais et 5 Sochaliens, Mr Thual renvois les 2 équipes aux vestiaires.

Meghni remplace Ilan à la reprise dans un rythme soutenu par des Gones pressé d'en découdre. Les « Rouge et Bleu » poursuivent leurs assauts; il faut que ça paye côté Lyonnais', cela se lit sur leurs visages.
Alors ça pousse, ça pousse. Malouda, pressé par Calve, dévisse du gauche (46') et Wiltord d'une demi-volé ne trouve pas le cadre. Isabey répond pour Sochaux et sur une balle piquée de Meghni, le milieu de terrain ne cadre pas devant la sortie de Coupet (50').
Abidal travaille sur son flanc gauche, déborde et centre au ras de terre pour Malouda qui étincelle façon « Madjer » devant Richert, battu. Le 23ème but lyonnais de la saison vient donner l'avantage aux Gones (54').
Les Olympiens ne changent pas de rythme : Tiago de volée tombe sur Richert, bien placé. Juninho en demi-volée envois sa balle au dessus (58').
Les Doubistes ont du mal à suivre la fraîcheur des Lyonnais. Les entraîneurs procèdent à quelques changement : Govou succède à Malouda, Menez à Isabey et Fred à Wiltord.

Boudarene adresse la troisième frappe sochalienne de la seconde période, toujours sans danger pour Coupet (69').
Les coups francs en faveur des Lyonnais se multiplient, les cartons jaunes suivent. Afolabi suit Zaïri sur la liste jaune de Mr Thual.
Le 1er coup franc de Juninho est bien capté par Richert (71'). Le second, 5 minutes plus tard, est tiré par Fred et contré par le mur (75'). Juninho envoie le troisième flirter avec le poteau gauche de Richert (78').
Menez n'aura pas fait long feu sur le terrain. Il sort après 15 petites minutes de jeu et quelques douleurs.
Les Lionceaux ne reviendront pas dans le match malgré une reprise de volée de N'Daw, au dessus de la cage de Coupet (87'). Meghni profitera d'un cafouillage et de contre favorable pour amener le danger dans la surface locale mais la balle du Sénégalais tombera dans les bras de Coupet (90') Govou tentera une dernière course en solo, effacera même trois joueurs sur son passage mais écrasera trop sa balle pour inquiéter Richert (90').

L'Olympique Lyonnais nous a offert une belle soirée, à l'image de la réalisation de Malouda, pleine d'audace et d'habileté, 9 minutes après la pause. Suite à une première période séduisante mais infructueuse.
Lyon possède désormais 9 points d'avance sur le deuxième Bordeaux, en attendant Auxerre-PSG demain. Avec 33 points après 13 journées, le départ remarquable et remarqué des Lyonnais sur le plan arithmétique fait déjà figure d'exploit.
Les têtes peuvent se tourner vers l'Olympiacos, adversaires de l'OL mardi, en Champions League, où les Lyonnais tenteront de décrocher leur billet pour les 1/8ème de finale. Des Olympiens ponctuels, peut-être même en avance.


La feuille de match

A Lyon, Lyon bat Sochaux 1-0 (0-0)
sam 29 oct 2005 ; Arbitre: M. Thual ; Spectateurs: 40.117
Terrain: bon ; Temps: agréable ;

Avertissements
Lyon: Tiago (32e), Govou (87e)
Sochaux: Zaïri (43e), Afolabi (77e)

But pour Lyon: Florent Malouda (54e)

Lyon : Coupet, Diatta, Cris, Caçapa, Abidal, Juninho, Diarra, Tiago, Malouda (puis Govou 68')Carew, Wiltord (puis Monsoreau 90')

Sochaux : Richert, Calvé, Afolabi, Miranda, N'Daw, Isabey (puis Menez 69' puis Kader 85'), Boudarène, Pitau, Zaïri, Dagano, Ilan (puis Meghni 46')
Sur le même thème