masculins / OL 4 - Lille 1

Malouda-Fred : Une valse à deux temps

Publié le 23 septembre 2006 à 19:15 par BV

Où s’arrêtera Florent Malouda ? Depuis la reprise, le Guyannais n’en finit plus d’étonner, laissant enfin s’épanouir son formidable potentiel offensif.

Après son début de saison tonitruant durant lequel il inscrivit 3 buts et délivra 2 passes décisives, les Lillois étaient prévenus de la menace « Maloude » et devaient probablement se rattacher très fort à la statistique rappelant qu’il n’avait jusqu’alors jamais marqué contre le LOSC.
Problème de taille pour les hommes de Claude Puel : les chiffres ont la vie dure cette saison avec ce « Flo » Malouda nouvelle formule. 5 minutes lui suffirent pour effacer cette incongruité.
Au terme d’un échange aérien entre Abidal, Govou et Squillaci il contrôla la balle de la poitrine à l’entrée de la surface, délivra une puissante frappe du gauche déviée par Plestant et trompa Malicki pour montrer le chemin à suivre à ses coéquipiers (5e). Grâce à cette nouvelle réalisation il devenait à cet instant le meilleur buteur olympien en championnat avec 4 unités au compteur. Un comble pour celui dont d’aucuns critiquaient il y a peu le manque de réussite devant le but.

Le Malouda nouveau est un grand cru. Qu’on se le dise ! Récoltant les « Olés » d’un Gerland sous le charme, « Flo » mit souvent au supplice un Mathieu Chalmé incapable de stopper la tornade de Cayenne. Dans un rôle de funambule le long de la ligne de touche (13e), s’essayant dans le délicat exercice du coup du sombrero de volée (15e), il éclaira la première mi-temps par ses gestes osés, et souvent réussis. Son vis-à-vis lillois vit régulièrement son numéro sur ses contrôles orientés dévastateurs. En talonnade pour passer entre Bodmer et Dumont (16e) ou pour effacer Chalmé (23e, 28e, 35e et 39e) : Malouda brillait de tous feux.

Repiquant souvent dans l’axe du terrain pour y occuper une position de second attaquant, il dévia parfaitement de la tête pour Fred dont la frappe atterrit dans les gants de Malicki (22e). Première banderille d’une association vouée à éclairer la soirée. Bien décalé par Sidney Govou, il fut même tout proche de donner l’avantage aux siens juste avant la pause mais son tir fut capté par le portier nordiste (38e).

Malgré la grosse activité du numéro 10 olympien, les Lyonnais rejoignirent les vestiaires sur un score d’un but partout. Fred allait se charger de rectifier le tir durant une seconde période qu’il allait faire sienne. On ne prête pas assez attention aux signes avant-coureurs et petits gestes d’avant-match. Avant le coup d’envoi, alors que ses coéquipiers se regroupaient au centre du terrain, Fred trainait et se faisait attendre multipliant les frappes sur le but gardé par Rémy Vercoutre avant de rejoindre les vestiaires en vidant par à-coups et par superstition de l’eau sur la pelouse de Gerland. Croyance d'une terrible efficacité ! Prenant le relais du Guyanais, le Brésilien éclaboussera le retour des vestiaires de toute sa classe et son réalisme.

A la retombée d’un centre de Réveillère, il contrôla puis attendit l’appel de Juninho pour délivrer à son compatriote auriverde une offrande en talonnade (52e). Un geste génial qu’il allait bien vite compléter par ses inspirations de buteur. « Comme tous les buteurs je ne pense qu'aux buts ». 5 minutes lui suffiront pour rassasier son insatiable appétit. Au terme d’un déboulé côté gauche d’Eric Abidal, il permit aux siens de réaliser le break d’une frappe placée du pied droit (64e). A peine 5 minutes plus tard il reproduisit à l’identique un mouvement maintes fois répété jeudi à l’entraînement en compagnie de Joël Bats. Une passe en profondeur de Juninho suivie d’un tir croisé lui permirent de réaliser son premier doublé de la saison, prenant ainsi la tête du classement des buteurs de L1 avec 5 unités, et sortir sous l’ovation nourrie de Gerland (70e).

Grâce à ce succès, les Olympiens relèguent leurs rivaux lillois à 9 points. Un écart conséquent qui récompense leur superbe début de saison. 19 points pris sur 21 possibles. Une belle entame d’exercice à laquelle « Flo » et Fred sont loin d’être étrangers. Guidant les leurs vers les plus hauts sommets, les deux rhodaniens récitent à merveille leur partition pour une symphonie lyonnaise qui ne cesse d'enchanter Gerland.

Retrouvez le long résumé vidéo du match et le meilleur des réactions en vidéo sur OLWEB Premium dès minuit.