masculins / Transfert

Marino Faccioli : «Les négociations avec l’Atlético vont reprendre »

Publié le 02 juillet 2008 à 12:36 par CC

Le directeur administratif de l’Olympique Lyonnais a accepté de revenir sur le transfert de Grégory Coupet à l’Atlético Madrid. Il se montre confiant sur l’issue de ce dossier.

Marino, où en êtes-vous sur le transfert de Grégory Coupet ?

Les négociations avec l’Atlético Madrid sont relancées même si nous n’avons pas reçu de nouvelles propositions du club espagnol. Nous sommes prêts à traiter au niveau de leur dernière proposition (1,5 millions d’euros). Nous souhaitons simplement qu’ils nous apportent les garanties bancaires nécessaires pour un tel transfert. On peut aujourd’hui être raisonnablement optimiste sur le transfert de Grégory Coupet à l’Atlético.

En fin de semaine dernière, le dossier semblait pourtant bien compromis…

C’est vrai, vendredi dernier, les négociations avaient été rompues. Je tiens vraiment à revenir sur l’historique de ce transfert. L’année dernière, nous avions signé avec Grégory Coupet une prolongation de contrat jusqu’en 2010 comprenant une clause qui lui permettait de quitter l’OL moyennant une indemnité de 3 millions d’euros. L’Atlético Madrid s’est finalement manifesté après l’élimination de la France à l’Euro 2008. A l’issue de notre première entrevue il y a plus d’une semaine, ils nous ont formulé une première proposition s’élevant à 250 000 euros. Autant dire que cette somme était clairement irrespectueuse à l’égard de Grégory Coupet. Pour faciliter ce transfert et aller dans le sens de Greg, comme le souhaitait et lui a clairement exprimé Jean-Michel Aulas, nous avons finalement décidé de revoir notre position et de diviser par deux l’indemnité de transfert. Mais vendredi dernier, les négociations étaient de nouveau au point mort car les dirigeants de l’Atlético Madrid ont refusé de nous donner ces garanties bancaires.

Le club espagnol semble pourtant avoir décidé de revoir sa position.

Nous avons en effet appris que l’Atlético souhaitait rouvrir le dossier. Il suffit maintenant que le club espagnol comprenne que nous avons besoin de garanties financières. Nous sommes un club coté en Bourse et nous ne pouvons pas nous permettre d’établir un échéancier sans avoir de garanties. Du coup, si nous parvenons à nous mettre d’accord sur ce point, on peut penser que Grégory Coupet sera madrilène très prochainement.