masculins / OL - Bordeaux

Marouane Chamakh : "Nous faire plaisir"

Publié le 09 mars 2008 à 14:41 par girondins.com

Y a-t-il un surplus d’excitation avant le sommet face à Lyon ?
Il s’agit bien évidemment d’un match avec un gros enjeu mais nous sommes sereins. Nous avons préparé cette rencontre avec le même sérieux que toutes les autres. La pression est plutôt sur les épaules lyonnaises. De notre côté, nous nous sommes attachés à préparer le match le plus calmement possible. Nous allons à Lyon pour prendre un point au minimum. Surtout, nous allons à Lyon dans l’idée de nous faire plaisir.

Beaucoup d’observateurs parlent d’une finale du championnat entre Lyon et Bordeaux. Est-ce également votre avis ?
(Sourire) Il est logique que les médias parlent de ce match puisque le leader affronte son dauphin. Nous revenons bien en ce moment et la presse cherche à faire monter la pression autour de la rencontre. Lyon surclasse tout le monde dans ce championnat de Ligue 1 mais nous ne sommes pas loin. Il y a un brin d’espoir, un brin de folie autour de cette affiche. Les médias tentent d’enflammer le match mais nous devons tout faire pour ne pas tomber là-dedans, pour ne pas ressentir de pression inutile. Dans cette partie, nous ne pouvons être que gagnants.

Etes vous confiant sur la capacité des Girondins à imposer leur jeu fait de passes courtes ?
Oui, nous allons essayer de démarrer le match comme d’habitude, en recherchant le plaisir par le jeu. Il faut conserver notre état d’esprit actuel fait d’agressivité à la récupération du ballon, de jeu vers l’avant. Actuellement, nous sommes solidaires, nous ne lâchons rien et quand nous parvenons à fonctionner de cette façon, nous sommes généralement récompensés. Il faut donc continuer sur cette voie.

A l’aller, Lyon s’était imposé à Chaban-Delmas (1-3) après une grosse déception en Ligue des Champions. L’OL est dans la même configuration après son élimination par Manchester United. Cela va-t-il compter pour Bordeaux dans la préparation de la rencontre ?
Pour nous, cela ne change rien mais, de leur côté, il y aura peut-être un surplus de motivation après leur élimination de la Ligue des Champions. S’ils étaient passés, ils auraient peut-être été sur leur nuage, dans la satisfaction et nous aurions peut-être pu en profiter. Après une défaite, Lyon sait qu’il n’a plus que le championnat et la Coupe de France. Désormais, ils sont concentrés sur la Ligue 1. Nous n’allons pas leur faire de cadeaux, ne pas jouer trop bas. Ils seront à fond, à nous de faire très attention.

Selon vous, quelle sera la clé du match ?
Cela se jouera sur des détails. Les coups de pied arrêtés peuvent être une des clés. Avec un frappeur comme Juninho, nous savons très bien que Lyon est très dangereux que ce soit sur les coups francs directs ou indirects. Il faudra être très attentifs et ne pas trop en concéder sous peine de se mettre régulièrement en danger. Si nous parvenons à bien gérer cela, nous savons que par la suite nous sommes capables de développer du jeu pour poser des problèmes à cette équipe lyonnaise. Avec « Ale » (Alejandro Alonso) et Wendel, nous sommes également performants sur les phases de contre.
Sur le même thème