masculins / Valenciennes - OL J-2

Mathieu Bodmer : "Il faut se lâcher"

Publié le 30 avril 2009 à 15:17 par <br><b>BV</b>

La victoire de Bordeaux hier, sur la pelouse de Rennes (2 – 3) change-t-elle quelque chose à vos ambitions ?
Ce n’est peut être pas plus mal. Bordeaux et Marseille répondent présent, les deux équipes avancent. Les Bordelais avaient plus ou moins déclaré qu’ils jouaient le titre ; grâce à leur succès d’hier, ils ont prouvé que c’était le cas. Il montre la voie, ils font tout ce qu’il faut pour y parvenir. On ne peut être qu’admiratifs du travail qu’ils effectuent actuellement. Ils prouvent que quand on y croit, quand on ne lâche rien, on peut aller au bout de ses idées. Nous, on va devoir se concentrer sur nous, sur nos cinq derniers matches pour réaliser le meilleur parcours possible si on veut espérer obtenir quelque chose en fin de saison. On fera alors le bilan.

L’OL a-t-il encore une petite chance d’être champion ou considérez-vous que ce soit terminé ?
Mathématiquement on a toujours une chance, mais ça va être très compliqué. Le titre, ce serait un miracle. Il faudrait que les deux équipes qui nous précèdent fassent beaucoup de faux pas et que nous, nous soyons irréprochables. Ces derniers temps, on n’a pas gagné beaucoup de matches ; concentrons nous d’abord sur notre jeu. Mentalement, contrairement à Marseille et à Bordeaux, on n’arrive pas à aller chercher la victoire. On n’a pas les mêmes ressources mentales qu’eux. A nous de relever la tête et d’inverser cette tendance pour avancer. On a également un peu moins de réussite ces derniers temps.

Le vestiaire lyonnais est-il touché ?
Non, l’état d’esprit est très bon. On essaie tous d’aller dans le même sens pour que cela ne vole pas en éclats, pour conserver cette cohésion. On essaie de positiver un maximum en se disant que contre Paris, on a fait un gros match, qu’avec un peu plus de réussite, on aurait pu prendre les trois points. Il y a quelques mois, le poteau de Karim (Benzema face au PSG) serait rentré. On n’arrive pas à faire tourner la chance en notre faveur et peut-être qu’on lâche un peu dans ces cas-là. Le PSG était venu pour prendre un point, ça signifie qu’on inspire encore de la crainte. Il faut bien qu’on positive parce que dans le cas contraire, on s’écroulerait et on ne ferait même pas la Ligue des champions car Paris est juste derrière. Lille et Toulouse ne sont pas loin non plus. Si on ne se ressaisit pas, on peut vraiment tout perdre, et là, ce serait vraiment catastrophique. L’objectif minimal est de se qualifier pour la Ligue des Champions. On respecte nos couleurs, on a un métier, on doit le faire jusqu’au bout.

Vous imaginez-vous en Europa League la saison prochaine ?
Pas du tout. Terminer quatrièmes serait une catastrophe. Tous les joueurs sont venus ici pour gagner le titre. Si on ne le décroche pas, on n’aura rien gagné, ce sera une année vierge. Ce serait vraiment dommage.

Valenciennes, c’est vraiment le match qu’il faut gagner ?
Oui, car, dans le même temps, Paris va recevoir. Si on ne fait pas un bon résultat à Valenciennes, on pourrait se retrouver quatrièmes, Lille et Toulouse pourraient revenir sur nous. Mais on sait que ce sera un match compliqué car Valenciennes a besoin de points pour se maintenir. C’est une équipe qui ne lâche jamais rien, capable de rivaliser avec des équipes qui jouent la Ligue des Champions. Ils vont jouer leur va-tout sur cette rencontre afin de terminer la saison l’esprit libéré. On devra répondre présent dans le combat physique et imposer notre jeu. Dans le jeu, il y a du mieux ces derniers temps mais il faut qu’on continue à essayer de jouer un peu plus, à lâcher le ballon un peu plus vite. Il faut que l’on retrouve un collectif, que tout le monde s’y mette, qu’il y ait un peu plus de mouvement. On défend bien parce que tout le monde défend, il faut que ce soit pareil offensivement. Il faut que tout le monde se lâche un peu plus. A nous, les milieux offensifs et les attaquants, de créer du jeu et de concrétiser nos occasions : il faut qu’on soit plus efficaces.

Pensez-vous que vous serez toujours lyonnais la saison prochaine ?
Oui, je serai lyonnais. La question concernant le PSG revient toutes les semaines ; ça fait parler les gens mais je suis toujours lyonnais, j’ai encore deux ans de contrat et pour l’instant je me dirige vers une nouvelle aventure ici. Moi, j’ai envie de rester à Lyon, même s’il n’y a pas la Ligue des Champions.
Sur le même thème