masculins / Valenciennes - OL J-3

Mathieu Bodmer : "Je suis revenu dans le circuit"

Publié le 27 mars 2008 à 19:22 par BV

Comment s’est passé votre séjour avec le groupe de l’équipe de France ?
Très bien. C’était super. J’ai été très bien accueilli par tous les anciens joueurs. On a gagné contre le Mali (A’) et contre l’Angleterre (A), ce rassemblement a donc été bénéfique à tout le monde. Sur un plan personnel, ce fut un grand plaisir de retrouver Clairefontaine où je n’avais plus mis les pieds depuis 5 ans. C’est bien de revenir dans le circuit des sélections. Les A’ sont une petite marche, il y a encore du travail pour arriver jusque chez les A. Contre le Mali, j’ai fait un match sérieux, j’ai essayé d’être le plus appliqué et impliqué possible. Dans l’ensemble, cela s’est bien passé.

Dimanche, vous disiez, à propos d’une éventuelle participation à l’Euro, « partir de loin ». Est-ce toujours votre sentiment ?
Oui. Je pars de plus loin que certains joueurs qui sont là depuis deux ans ou plus, qui sont installés. J’ai pris pas mal de retard. Le fait d’être aujourd’hui dans cette sélection de 39 joueurs est un point positif, cela me permet de dire que je suis revenu dans le circuit, que je dois continuer à travailler. Cela récompense mes derniers mois à Lyon mais rien n’est acquis. Je dois continuer à travailler pour me rapprocher des « 23 ».

Dimanche, l’OL se rend à Valenciennes. Comment abordez-vous cette rencontre ?
Il est important pour nous de prendre les 3 points mais on sait que Valenciennes est une équipe très difficile à jouer chez elle, une équipe qui, à l’image de Lille, a beaucoup d’envie, fait beaucoup d’efforts, ne lâche rien et dispose d’un public qui pousse derrière elle. Contre Bordeaux, on a vu que les Valenciennois étaient capables de faire de bonnes performances devant les meilleurs du championnat. On est prévenus.

Est-il difficile de se reconcentrer lorsque l’on se déplace à Valenciennes avec 9 points d’avance ?
Non, au contraire ! On va là-bas pour se rapprocher du titre. On a à cœur de prendre un maximum de points le plus rapidement possible. Entre les blessés ou les suspendus, on ne sait pas ce qui peut arriver. Avec 75 ou 76 points, on devrait normalement être champion. Il nous en manque donc encore quelques uns. Mais on sait que cela ne va pas être facile. Après Valenciennes, on va au Vélodrome où cela ne va pas non plus être évident. On est donc face à deux déplacements difficiles. Notre victoire contre Paris nous permet de disposer d’un petit matelas d’avance. Il faut le bonifier.
Sur le même thème