masculins / OL - Sochaux J-4

Mathieu Bodmer : "Oublier et passer à autre chose"

Publié le 18 mars 2009 à 15:32

Claude Puel avait accordé au groupe deux jours de repos. Cela a-t-il fait du bien aux têtes ?
Oui, on en avait besoin. Il était important de se ressourcer en famille. Chacun a fait autre chose que de penser au football. On vit actuellement une mauvaise période, couper deux jours nous a donc fait le plus grand bien.

Vous êtes toujours en tête de la Ligue 1. Est-ce important ?
Oui, malgré nos passages à vide, on est toujours en tête, c’est un point positif. Cela veut dire quelque chose, il faut qu’on en prenne conscience. Il ne reste que 10 journées : on va défendre notre première place jusqu’au bout, cela ne dépend que de nous, il faut qu’on aille chercher le titre. Notre objectif n’est pas d’attendre de voir les résultats des autres équipes mais d’aller chercher chaque week-end les trois points pour y parvenir. Pour être sûr de garder cette première place, il faudrait gagner tous les matches restants. On va jouer contre nos plus proches poursuivants, à nous de montrer qu’on est les meilleurs et qu’on mérite ce titre. Beaucoup d’équipes nous suivent, c’est un avantage car il y aura beaucoup de confrontations directes entre des prétendants au titre. La fin de saison est excitante. On voit que tout le monde souhaite que Paris, Bordeaux ou Marseille gagne le titre, cela nous met presque dans une position d’outsider, contre tout le monde, cela renforce notre envie de gagner ce titre, pour nous.

Que faites-vous pour retrouver de la confiance ?
Que ce soit à domicile ou à l’extérieur, on n’est actuellement pas « dedans ». Ce matin on a discuté dans le vestiaire. Chacun a exposé son point de vue, on essaie de tirer du positif de la situation actuelle pour remettre le groupe dans le droit chemin. Ce n’est pas évident car on a connu beaucoup de déconvenues ces deniers temps. Il faut essayer d’oublier et passer à autre chose. On cherche à mettre une autre ambiance dans le groupe, une autre philosophie. Il faut se dire qu’on est tous en bonne santé, qu’on fait un métier formidable, qu’il n’y a pas que le foot dans la vie, afin de positiver et se reconcentrer sur notre métier. Il reste 10 journées pour aller chercher ce 8e titre, ce serait quelque chose d’extraordinaire. Il faut aller de l’avant.

Ce matin, vous vous êtes entraîné en défense centrale aux cotés de Jérémy Toulalan. Cela pourrait à nouveau être le cas dimanche contre Sochaux…
Cette année, les défenseurs n’ont pas été épargnés par les problèmes. Dans l’axe de la défense, on a rarement eu tout le monde opérationnel en même temps. Moi, je voulais jouer au milieu ou devant mais en raison des blessures je vais évoluer derrière. Normalement Toulalan devrait jouer à mes cotés. Je ne sais pas s’il a déjà évolué à ce poste. Ce ne sera pas évident mais on va essayer de faire du mieux possible même si c’est compliqué parce pour être complémentaire et avoir des automatismes, une charnière a besoin d’évoluer souvent. Il faudra bien se parler. On est entre gens intelligents, on devrait y arriver. La « Toul » a un grand bagage technique, physique ou tactique, je ne me fais aucun souci pour lui. Peu importe la manière, dimanche il faudra prendre trois points, surtout pour pouvoir travailler sereinement durant la trêve qui suivra.