masculins / Real - OL

Matin de match à Madrid

Publié le 16 mars 2011 à 11:17 par R.B

Un peu de pluie sur la capitale espagnole… une question dans la presse locale… et une mauvaise nouvelle…

Les parapluies de Madrid ont encombré les trottoirs de la capitale espagnole sous les coups de 9h. Pas de quoi fouetter un chat cependant. Une ville en route ou déjà au travail. Le Palais Royal n’a pas changé de place depuis l’année dernière. Les bouchons non plus. Attention si vous vous amusez à traverser les grandes avenues sans regarder ! Cela monte et descend dans certains coins de la cité. Pas facile pour le souffle des bipèdes en jogging d’autant que la pollution vous prend les poumons.

Un petit tour dans un journal espagnol nous apprend la tumeur d’Eric Abidal. Un coup de massue en souhaitant que cela ne sera pas trop grave pour l’ancien lyonnais. En ce qui concerne le match Real – OL, une question : est-ce-que Ronaldo sera enfin décisif dans un match important ? Il est la clef de la rencontre pour le journaliste qui rappelle qu’il a été rarement au rendez-vous jusque là lorsque son équipe a besoin de son talent pour faire la différence. Il y a encore les supputations d’équipes. Khedira devrait être associé en milieu de terrain à Xavi Alonso ; Marcelo, arrière gauche ; et Karim Benzema en pointe.

Du côté de l’OL, on associe sans garantie le tandem Lisandro/Gomis dans un 4-4-2 avec un Gourcuff sur le côté droit… Autre affirmation : si le Real se qualifie pour les ¼, cela prouverait qu’il est incontestablement en progrès… Tiens avec la qualification mardi soir de l’Inter face au Bayern, cela montre aux Olympiens qu’une formation ayant terminé à la deuxième place de sa poule peut passer… L’équipe italienne étant la seule dans ce cas pour l’instant.

Bien malin à 11h qui peut avoir la compo des deux formations, chacun ayant son idée, alors que le groupe lyonnais se prépare pour sa traditionnelle promenade « apéritive ». Et déjà les premiers supporters olympiens sont sur place. Ils devraient être 2 000 environ dans un stade où 67 000 personnes (information mardi soir) seront présents. Il y aura aussi 450 journalistes accrédités dont 75 photographes.

Encore une bonne paire d’heures avant de voir la foule se dirigeait vers Santiago Bernabeu. Ces heures de l’avant qui poussent aux interrogations tout autant qu’aux espoirs. Elles font partie intégrantes des grands rendez-vous européens.

Sur le même thème