masculins / Culture club

Maxime Gonalons dans Culture Club

Publié le 18 juillet 2014 à 09:39 par SC

Maxime Gonalons était l’invité jeudi soir de Coline Benaboura dans l’émission Culture Club sur OLTV. L’occasion pour le capitaine de l’OL de balayer l’actualité du club et de donner ses premières impressions sur la venue de Lindsay Rose.

La phase de reprise

« On est en pleine préparation avec le groupe. Je les ai rejoints une semaine après à Tignes. Ça a été un bon moment de les retrouver… Je me sens de mieux en mieux. Le match de Copenhague était une bonne entrée en matière contre une équipe rugueuse. On progresse de jour en jour. Je me sens bien. J’ai retrouvé mes capacités physiques. J’ai travaillé 15 jours avant de reprendre avec le groupe. Ma préparation a été adaptée avec les préparateurs physiques. J’ai coupé complément avec le sport pendant deux semaines. Il fallait s’oxygéner les jambes et la tête ».

Les sollicitations et la décision de rester

« Le mois de janvier dernier a été riche pour moi. Il y a eu une sollicitation d’un grand club italien, Naples. Il y a eu de la réflexion. J’ai pesé le pour et le contre. J’ai décidé de rester puisque je n’avais pas toutes les cartes en main pour partir. Je suis heureux ici. La porte Naples est fermée. Je me prépare pour faire une bonne saison avec l’OL ».

Lindsay Rose, la première recrue

« Si le club a décidé de le recruter, c’est qu’il a des qualités. C’est un jeune joueur. Il a l’avenir devant lui. On a besoin de doubler la plupart des postes. On a enchaîné plus de 60 matchs la saison passée. Il faut avoir un effectif conséquent…Il va être obligé de passer par le bizutage. Le discours, la chanson et si il veut danser il n’y a pas de soucis. On va essayer de bien l’accueillir. Il connaît des joueurs donc l’adaptation va être plus rapide ».

L’avenir de Clément Grenier

« Je n’ai pas à le convaincre. C’est un ami que je connais depuis très longtemps. Il y a des discussions. Je lui ai dit que s’il devait partir, il devait aller chercher beaucoup plus haut. C’est quelqu’un de très important dans le vestiaire. Il n’a pas sa langue dans la poche ».

Le meilleur souvenir de carrière

« C’est le but à Liverpool. Ca a lancé ma carrière professionnelle, en plus à un poste qui n’était pas le mien. Il y a aussi la victoire en Coupe de France, c’était le premier titre avec mon club formateur ».

L’équipe de l’OL Féminin

« Je les suis de loin. On n’a pas forcément l’opportunité de les voir jouer. Je pense que c’est la Coupe d’Europe qui a fait grandir cette équipe. Ca fait de nombreuses années que l’OL est capable de recruter de grandes joueuses. L’OL fait rêver de nombreuses filles…Quand on les croise, on discute de tout et de n’importe quoi. C’est une relation naturelle entre elles et nous ».