masculins / Interview

Maxime Gonalons : « Le plus dur commence»

Publié le 03 février 2010 à 15:30 par JC

Au terme de l’entraînement matinal, Maxime Gonalons a évoqué devant la presse la prolongation de son contrat, les progrès qu’il lui reste à accomplir et la rencontre de dimanche contre Toulouse.

Quel est votre sentiment après la prolongation de votre contrat ?
L’OL est mon club de formation. Je suis très heureux et très fier. C’est maintenant à moi de tout donner sur le terrain.

Avez-vous hésité ?
Non, pas du tout. L’OL est mon club de cœur.

Les contacts avec Arsenal étaient-ils concrets ?
Oui,  Gilles Grimandi a contacté mon agent par téléphone mais je suis bien ici et j’ai envie de continuer l’aventure afin de remporter de nouveaux titres. Lorsque l’on sort du centre de formation, il n’est pas facile de s’imposer dans le onze de départ de l’OL.C’est un gros club avec de gros objectifs. Il faut beaucoup travailler à l’entraînement, être rigoureux avec soi-même, prendre les matches les uns après les autres, c’est comme ça qu’on avance le mieux possible.

A quel niveau pensez-vous avoir fait le plus de progrès ?
Au niveau de la sérénité surtout.

Pensez-vous que votre but de la tête à Liverpool a changé beaucoup de chose dans votre vie ?
C’est sûr. C’est un élément déclencheur qui a lancé ma carrière. Cela m’a beaucoup aidé dans ma tête. J’essaie maintenant de beaucoup travailler car le plus dur commence.

De quel joueur aimeriez-vous vous inspirer à l’OL ?
Jérémy Toulalan est un très bon exemple pour moi. C’est un très grand joueur et je m’inspire tous les jours de ce qu’il fait à l’entraînement et en match.

Envisagez-vous de faire toute votre carrière au milieu de terrain ou pourriez-vous redescendre un cran plus bas ?
Je n’aime pas spécialement jouer derrière. Je préfère m’exprimer au milieu de terrain.

Ressentez-vous plus de sérénité au sein du groupe depuis dimanche ?
Depuis le début de l’année, je pense que ce stage en Tunisie nous a bien aidés. Cela a bien ressoudé le groupe. Après, il y eut ces deux éliminations en coupe qui nous ont fait mal. Maintenant, on se concentre sur le championnat avec pour objectif les trois premières places. La Ligue des Champions, c’est autre chose.

Quatre victoires de suite en championnat. Cette série commence à être vraiment intéressante…
Oui, surtout qu’on revient sur le peloton de tête. On espère pouvoir titiller Bordeaux par la suite.

Le fait que Toulouse dispute un match ce soir face à Marseille constitue-t-il selon vous un avantage pour l’OL ?
Cela peut nous aider physiquement. Ils auront un match de plus dans les jambes. Après, tout dépend s’ils font tourner. Lorsqu’elles nous rencontrent, toutes les équipes donnent leur maximum, il va donc falloir être prêt à livrer un beau combat.

Pensez-vous que le titre est encore jouable ?
Bien sûr, Bordeaux n’est qu’à neuf points. Mathématiquement, cela reste jouable.

Allez-vous regarder le 16e de finale de Coupe de France entre Villefranche-sur-Saône  et Saint Etienne, ce soir ?
Bien sûr, je connais pas mal de monde là-bas. Cela va être un grand match à regarder à la télé.